Lllkjlll

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1419 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
MON CREOLE DE MARTINIQUE
1) Expression/phrases courante
Bonjou                                                                                    | Bonjour |
Sa ki là ?   | Qui est là ? |
Doudou                                                     | Chérie  |
Resté là, mwen ka vini | Reste là, j’arrive |
Sa ou fé ?    | Comment ça va ? |
Mwen là | Ca va, je suis là |
Saka maché . Ki laj ou ? | Ca va, ça marche. Quel age as-tu ? |
Annou ay  !  Annou allé ! | On y va ! |
Mwen ka fay an ti pozé  | Je me repose un peu |
Mwen las | Je suis fatigué |
Mwen aimé ou doudou | Chérie je t’aime |
Ba mwen | Donne-moi |
An ti-bo | Un baiser |
Sa sa yé ? | Qu’est-ce que c’est ? |
Ou ka comprendre ? | Tu comprends ? |
Es ou tann’ sa mwen di ou ? | Tuentends ce que je te dis ? |
Mi bel plési !  | Quel plaisir |
Tanzantan | De temps en temps |
An nou zouké ô swe a   | allons danser ce soir |
Mwen pani lajan |  Je n’ai pas un sous |
An ti sèk   | Un verre de rhum sec |
I bon (memm)     | C’est bon |
 Vini là | Viens ici |
Boug mwen | Mon ami |
Tcmibé raid pas moli !   | Tiens bon ! |
Pani problem  | Pas de problème |Méssyé zé dam | Messieurs et mesdames |
Bonswa  ! | Bonsoir ! |

2)Culture ,mots et definitions


Les plus belles locations en Martinique, sur l'un des plus beaux site de MartiniqueLe Créole :  |
| Dans tout l'archipel des Antilles, le créole est la langue dominante. Avec ses variantes selon les îles.
Le créole fut le moyen de communication établi par les esclaves venus dedifférentes contrées.
Peu à peu, les békés, blancs originaires des Antilles adoptèrent ce langage avec le peuple, qui reste encore aujourd'hui.
Actuellement, le créole est reconnu en tant que langue à part entière et l'on trouve divers ouvrages permettant de l’apprendre. |
 
Lexique et les mots indispensables : |
Ajoupa | Abri, hutte de branchage |
Béké  |
Blanc né aux Antilles dont lesracines y ont été créées voilà des siècles... |
Bèt a fé :   | Luciole. |
Blaff : | Court-bouillon de poisson épicé |
Bonda :  |
Fesse, cul, d'où l'insulte courante : "bonda manman-w", le cul de ta mère! |
Bwa-lélé |
Petit bâtonnet façonné à sa terminaison dans un nœud de branches et servant à "touiller" certaines préparations culinaires et boissons. |
Cabrit-bois |
Grossesauterelle dont les sons rappellent étrangement le bêlement du cabri, et qui berce vos nuits, avec les grenouilles et autres insectes... |
Carbet                        |
Petite maison de bois traditionnelle. On en voit justement de typiques dans la ville du même nom sur la rue principale |

Caye |
Récif, coraux ou madrépores qui affleurent en mer |
Chabin  |
Mulâtre à cheveux et yeuxclairs. On lui prête un caractère très particulier |
| |

Chadec                        Gros pamplemousse
Chadron                      Oursin blanc. Sa chasse est limitée après une interdiction pour cause de dépeuplement.
Chatrou                      Poulpe. Très commun. A manger en fricassée
Chapeau bakoua            chapeau traditionnel martiniquais tressé dans la fibre du bakoua.Chiquetaille :               Chair de morue réduite en miettes dans une salade.
Cireur :                      Casse pied
Coquer :                      Coucher avec quelqu’un (sens vulgaire)
Cirique                       Petit crabe de bord de mer souvent caché sous le sable et dont les pinces sont de vrais rasoirs. A ne pas toucher vivant. Servi cuisiné c'est un régal...
Colombo                     Curry antillais, avec un goût différent de l'original. Nom donné aux plats cuisinés avec ce condiment : colombo de cabri, de porc, de poisson, de poulet,...
Coulie                         Le nom de tous les "indiens" des Indes
Dachine ou chou chine   Racine de tarot consommée en légume
Décollage                    Opération de remise en forme consistant, en guise de petit déjeuner pris très...
tracking img