Lmlm

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1011 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Comment se fait-il que l'on puisse manquer d'eau sur une planète bleue ? Contrairement aux apparences, l'eau n'y est pas si abondante, 1,4 milliards de km3 à tout casser. Et l'eau douce y est encore plus rare, seule 2,5% de l'eau existant dans le monde n'a pas été mélangé avec du sel. Sachant qu'une bonne partie de l'eau douce nous est inaccessible du fait qu'elle est soit sous forme de glacesoit emprisonnée sous les océans il ne nous reste que 12 millions de m3 pour étancher notre soif. Le comble c'est qu'une telle réserve nous permettrait de vivre mêmes pour les 9milliards d'humain que l'on prévoit pour 2050. Mais c'est sans compter sur une ultime perfidie : l'eau douce n'est pas répartie équitablement sur notre planète. Pendant que l'Amazonie reçoit 20% des pluies dans le monde pour àpeine 10 millions de personnes, le Maghreb et le Moyen Orient qui totalisent 400 millions de personés ne peuvent compter que sur 1,5% de la manne. D'après les nations unis, plus de d'un milliard de personnes n'ont pas accès à une eau potable. Pour la décennie de l'eau 2005-2015, les Nations- Unis se sont promis de réduire de moitié la population qui n'a pas accès à l'eau potable.

Le plusflagrant, c’est que l’on gâche plus de 60% de l’eau qui nous est donnée (voir encadré). Mais les causes de cette sécheresse sont aussi dues au dérèglement climatique que connait notre planète et ceci touche principalement les zones classées comme arides.
Et les conséquences de cette pénuries sont diverses, aussi bien d’ordre sociale, économique ou environnementale.
Ces pénuries d’eau provoque par unlien de cause à effet un hausse généralisée des prix donnant lieu à des manifestations de protestations dans les pays pauvres et en voie de développement comme le Mexique, l’Egypte, Haïti et la tendance devrait bientôt toucher les pays asiatiques. En effet, les manifestations de ces derniers jours sont dues à la baisse croissante des productions agricoles et ce en opposition avec l’explosiondémographiques que connaissent les zones pauvres, situés dans le Sud et touchées de plein fouet par la sécheresse, et ceci engendre la hausse des prix !
Mais, ces sécheresses provoquent également des guerres (voir encadré) et des déplacements humains, les gens se déplacent en quête d’eau pour pouvoir nourrir leur bétail et survivre on les appelle des réfugiés climatiques...
Mais, ce manque d’eauprovoque également une augmentation des zones arides, et accentue également le phénomène de désertification rendant des terres inexploitables pour l’agriculture et renforçant ainsi les pénuries alimentaires, « Tout est lié » a déclaré Jacques Diouf directeur générale du FAO. Ainsi, cette sécheresse aura pour conséquence indéniable, la suppression d’écosystème déjà très fragile favorisantl’extinction d’espèces végétales et animales déjà fortement menacés.

Pour y remédier, plusieurs solutions sont proposées par le scientifique, la première étant tout naturellement de réduire notre consommation d’eau.
Pour qu’il y ait de l’eau pour tous, il suffit que chacun en utilise moins. Première cible : les fuites dans les tuyaux et les réservoirs. En effet près de 60% de l’eau pompée est perdue avantmême d’être utilisée ! Deuxième priorité : améliorer l’irrigation en agriculture, qui représente à elle seule 70% de la consommation mondiale. L’une des solutions serait le goutte-à-goutte : des tuyaux qui parcourent sous les champs et délivrent juste ce qu’il faut d’eau au niveau des plantes. Résultat : les pertes sont quasi nulles.
D’autres solutions sont également mises en pratique, parexemple, la ville de Tunis récupère ses eaux usées pour irriguer les vergers, les oliveraies, et même les terrains de golf ! Ce recyclage existe également au Japon où des immeubles entiers fonctionnent en boucle : l’eau des lavabos et des douches est récupéré pour ensuite être utilisé dans les toilettes, ainsi les habitants de cet immeuble ont tout bonnement divisé leur consommation d’eau par...
tracking img