Logistique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2299 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Logistique
CHAPTRE I : La logistique : concepts et méthodes
A) Le cadre d’analyse
I) Définitions
Dictionnaire : Larousse, Σ des opérations ayant pour but aux armées de vivre, de se déplacer, de combattre et d’assurer l’évacuation et le traitement médical du personnel.
Ensble de moyens et de services relatifs à une org
La Lq c’est la gest° des flux physiques (matières premières, pdtsemi fins, pdt finis) et des flux d’info (nécessaire pour gérer ces flux physiques bon de commande, livraison, factures) associés, on parle d’optimisation de ces flux
Opérationnelle : la Lq est la mission qui a pour finalité d’assurer la coordinat° de la d et de l’of ds les meilleures conditions de cout et de qualité de service.
II) L’histoire : une lente maturation
Origine militaire :Napoléon I a crée la première org lq structurée (premier régime en train). Le débarquement est aussi un exemple de logistique.
Propagation à l’univers de la gestion : aux années 50 (usa) 70 (Europe)
a) L’approche en termes de cout global
Les prémices : les flux phys. font partie d’un mm système (approche systémique) on doit donc réfléchir sur un mm système pour diminuer le cout.
Laconceptualisation :
b) L’approche à hauteur de profit global
Année 80, La différence se fait sur le service. Org la chaine logistique pour répondre aux besoins de services.
III) La lq aujourd’hui
a) La séquence planification – pilotage – régulation
Mis en place depuis qqle années, plan lq permettant de répondre aux objectifs de l’E. (Obj commerciaux développement de telle pdt, dans tellerégion, dans tel pays)
Le budget doit correspondre.
Adaptation quotidienne des moyens budgétés à la réalité du terrain, régler les flux en f° des
Notion de juste a temps : commande ce dont on a juste besoin, pour répondre a ce que le clt a juste besoin. Commander et livrer juste a temps pour limiter l’ensble des couts dans l’E. Limite le temps d’attente.
b) Le management intégré de la chaine ouSupply Chain Management
SCHEMA INTRANET
c) Le rapprochement entre la logistique de flux et logistique de soutien
Mise en place et développement des services après ventes (assurance d’une seconde vente) essentiel dans la politique de service que doivent rendre les E aujourd’hui. Est il de nature lq ou pas ? Le SAV peut il fusionner avec la lq de l’E. L’AFNOR a défini 4 dimensions de lalogistique.
* Les approvisionnements et les achats : (en amont)
* La lq intra entreprise, lq interne : l’org des flux phys. et d’info dans un atelier ou entre des ateliers
* Le soutien lq à la P°, la vente et l’après vente : distribution après l’E
* La lq de récupération et de recyclage : PRISE EN COMPTE DES NOTIONS DE DEV DURABLE, le moteur de l’E : le compte de résultat. le recyclagevient des obligations nationales d’intérêts économiques.
Exercice : matrice de Porter (TD)
B) La mesure des performances
I) Les couts lq en Fr et leur évolution
GRAPHIQUE INTRANET
Commentaires :
Evolution de cout lq en % de CA : deux périodes :
* Des années 1980 à 2002 : une baisse de 14.3% à 7.7%
* Division par deux du transport
* Division par deux de l’entreposage :sur la mm période on est passé de la gestion en flux poussés (je produis puis je vends) à une gestion en flux tiré (je vends puis je produis, que quand je reçois la commande)
* Depuis 2002 : une aug de 7.7% à 11.9%, elle surprit par son ampleur.
* Une aug du cout de transport :
* Du fait des délocalisations
* Du fait des aug des couts salariaux et de carburant.

II) Laqualité de service
Parts de marché et disponibilité des produits
Il faut rendre disponible le service au client. Disponibilité tvl de logisticien

* Les notions de marché à préférence relative et à préférence absolue
Marché à référence absolue : marche sur lequel le clt ou conso, s’il ne trouve pas son pdt auprès de son fns va changer de fns. Ex : coca cola : si on n’en trouve pas dans...
tracking img