Loi et contrainte

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1663 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le sens commun oppose liberté et loi : la loi est souvent ressentie comme une contrainte en ce qu'elle oblige et interdit. Elle entre parfois en conflit avec les intérêts personnels, empêche de faire ce que l'on veut. Mais Locke interroge ce préjugé, et affirme que « là où il n'y a pas de loi, il n'y a pas de liberté », que la loi, au-delà de son aspect contraignant, préserve et élargit laliberté.
En effet, la loi vise le bien général, elle sert le droit naturel en le préservant, en lui donnant une sanction légale et élargit la liberté des hommes en leur conférant des garanties et des droits. S'il n'y avait pas de loi, en effet, les droits naturels des hommes à disposer d'eux-mêmes et à être propriétaires du fruit de leur travail ne seraient aucunement garantis, puisque chacun pourraitêtre floué ou contraint par son voisin sans qu'il y ait de sanction légale. La liberté ne se trouve donc pas dans l'indépendance, qui consiste pour chacun à « faire ce qui lui plaît », mais dans une reconnaissance de la légitimité de la loi et une obéissance raisonnable à celle-ci.

a. La loi, générale, entre en conflit avec nos intérêts privés lorsque, par exemple, elle nous oblige à payer desimpôts. Cependant, la somme versée sert le bien général auquel, en tant qu'individus, nous ne sommes pas étrangers. Ainsi, la loi guide un « agent libre », c'est-à-dire non soumis à autrui, et « intelligent » car comprenant le bien-fondé de cette loi, vers ses propres intérêts, dans la mesure où, sans loi, ses droits inaliénables ne seraient pas garantis et qu'il ne pourrait défendre ses intérêts.b. La loi vise à garantir et à élargir la liberté : elle régule les coexistences et sanctionne les actes qui bafouent la liberté naturelle. Pour Locke, dans l'état de nature règnent liberté et égalité de tous. L'individu a un pouvoi illimité de disposer de lui-même et de sa propriété. Le droit naturel interdit de porter atteinte à la vie, à la liberté ou à la propriété d'autrui, mais comme tousne le respectent pas, la loi positive s'avère nécessaire.

c. Est libre celui qui n'est pas soumis à autrui, qui n'est plus susceptible de voir ses droits naturels bafoués par un autre. Si chacun faisait ce qui lui plaît, il ferait souvent ce qui déplaît à d'autres, et ce n'est pas là un état de liberté. Les lois sont donc un élément essentiel de la liberté : elles obligent les hommes à agirconformément au droit naturel. L'état de nature pourrait être pacifique s'il n'y avait pas toujours des individus pour mépriser la loi naturelle. Comme l'égalité y règne, chacun a le droit d'être juge et de condamner et sanctionner celui qui a rompu l'état de paix. Mais si chacun est juge de sa propre affaire, on aboutit en fait à un état de guerre permanent s'il n'y a pas une instance supérieurechargée du verdict et de son exécution.

[Introduction] Ne pas le marquer sur la copie

Le texte de Locke remet en cause l'idée commune selon laquelle la liberté consisterait dans une absence totale de contrainte et affirme que la contrainte exercée par la loi est nécessaire afin de garantir la liberté. Mais comment comprendre, alors, que l'on puisse en même temps être libre et soumis aux lois ?C'est la notion même de liberté qu'il faut interroger : être libre, est-ce pouvoir faire tout ce qur l'on veut, contrairement à ce qu'affirme Locke ?

[La liberté comme pouvoir de faire ce qu'on veut]
[A. La loi, contrainte formelle, limite la liberté]
La liberté se définit d'emblée comme absence de contrainte : est dit libre l'homme qui n'est pas enchaîné, pas soumis, celui qui n'estemprisonné ni entravé par rien d'extérieur. Ainsi, être libre c'est ne pas être esclave, ne pas être prisonnier, ne rencontrer aucun obstacle à la réalisation de sa volonté, la contrainte désignant justement ce qui empêche d'agir librement. La loi prend l'apparence d'une contrainte formelle en tant qu'elle interdit et oblige, et son absence définit la liberté de droit : « suivant (la liberté) de...
tracking img