Lol kaka de rire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 23 (5687 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
MAMAC
LE POP ART
On y trouve des artistes post modernistes (pas contemporain), influencés par les dadaïstes.
La modernité interroge l’art et le réel.
50’ : œuvres abstraites, peintures élitistes, il faut les codes pour les lire (paradoxe : art = langage universel ?)
Fin 50’ : Pop art. On pense à un art populaire qui intéresse le public. Enseigner l’homme de ce qu’il est. Prendre desobjets de grande consommation pour les transformer en œuvre d’art : ammener le public à l’art.
Méthode : utiliser des choses simples, évidentes (drapeau, comics, « Love », dollar) combinés à la peinture.
Attention : à la base, le pop art ne se veut pas critique du monde de consommation, ils effectuent un mirroir de leur société en utilisant les symboles évidents.
Les américains travaillent surtoutsur l’image tandis que les européens (Nouveau réalisme) utilisent des objets. C’est un questionnement sur l’art et le langage.Paradoxe : l’art contemporain et le conservateur de musée. L’art contemporain tire des objets du réel (ready made penser au fait que le monde industriel sature la vie d’objets : role de l’artiste : les choisir ) et donc ce sont des œuvres destinées à mourir, nonconcevables.C’est le spectateur qui fait l’œuvre. Nous regardons l’art avec certains critères artistiques. Une réalité transformée en œuvre d’art. A partir du réel on parle d’art.

ARTE POVERA

L’art dépouillé.
En Septembre 67, le critique d’art Celant utilise le terme d’Arte Povera pour l’exposition des jeunes artistes italiens. « Ces travaux travaillent à la déculturation et l’appauvrissement del’art ». Tendance issue du Pop art à descendre de la tour d’élitisme. Des œuvres immédiatement compréhensibles. L’art et la vie intimement liée.
Œuvres d’arts faites avec des choses extrement simples : air, terre… Ils exaltent le caractère empirique du matériau.
En Janvier 67, groupe BMPT (Buren, Mosset, Parmentier, Toroni) expose au salon de la jeune peinture de Paris. L’acte de peindre estimpersonnel et anonyme. Chacun va avoir comme signe de son œuvre une seule caractéristique : pour Buren c’est une ligne blanche et une ligne de couleur (ou de noir). C’est une emprunte régulière. C’est un signe systématique et minimaliste qui marque l’appropriation du monde par l’art.
Art conceptuel avec Jospeh Kosuth : l’art peut s’exprimer seulement par la nomination, par l’écriture. L’œuvre des 3chaises : la chaise réel, la représentation visuelle et intellectuelle (langage). Héritier de Duchamp qui passait par le langage verbal : il affirme l’œuvre par le langage. Le langage est l’affirmation de l’existence de quelque chose : comment quelque chose peut exister s’il n’est pas nommé, s’il ne peut être vu et imaginé ? Une œuvre peut passer par la forme du langage et qui passe par le domainedes arts plastiques.
Pour Hegel, l’art est l’esprit sous sa forme sensible : c’est une pensée palpable.
Les modernes ont tenté d’affirmer le langage artistique et de se détacher du langage verbal.
Arte Povera s’inspire du mvmt conceptuel. Ils utilisent les principes de la matière vivante (les éléments air terre feu..) comme une allégorie de la vie. La jonction de la nature et de la culture :cette jonction se fait au niveau de l’humain. Le trop conceptuel perd le rapport à la nature. Ils veulent rejoindre nature et culture.
Ils jouent avec les opposés : chaud/ froid, équilibre/déséquilibre. Pour eux, à travers le trop de technologie on oublie de voir les origines, la nature.
En contradiction avec l’art riche fait de technologie et de progrès : s’oppose au pop art qui utilise cettetechnologie comme matière première de l’œuvre. Pour posséder els choses du monde dans lequel on vit, ceci doit etre bloqué dans l’instant présent. Le spectateur doit vivre cette relation du monde à soi.
Exemple : œuvre d’arte povera l’escalier du MAMAC. Le spectateur vie une situation conceptuelle. Ici, la terre et la fusion…
L’arte Povera se veut à la source de la pensée même : elle va à...
tracking img