Londres

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1252 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
1) La capitale de L’Empire britannique est au XIXe siècle le carrefour commercial et financier au monde. Le document 1 nous montre que la Grande Bretagne investis dans des pays étrangers, en 1873 le taux d’investissement était de 35% alors qu’en 1913 il était de 41% on peut apercevoir une hausse de l’investissement de la grande Bretagne dans les pays étrangers. Au niveau des institutions bancaireà Londres, il Y a tout d’abord mes banques commerciales comme la Barclays & Co et la Lloyds Bank, dans ces banques, en 1873, il y a eu 113 693 millions de livres sterling de dépôts c’est-à-dire de valeurs de capitaux dans ces banques soit 83% mais on peut apercevoir qu’en 1913le dépôts et nettement plus élevé il est de 600 004 millions de livres sterling mais le pourcentage de ces dépôts a baisséil est de 77%. Mais la Grande Bretagne a aussi des banque coloniale comme par exemple la bank of India , la Brazilian Bank etc… . Dans ces banques coloniales, en 1873 on peut voir que le dépôt des valeurs des capitaux est assez bas22 750 millions de livres sterling mais en 1913, on peut voir une nette amélioration au niveau des valeurs des capitaux déposés, ils achètent des capitaux pour lesmettre dans des banques à l’étrangers gagné des bénéfices dessus et s’enrichir et devenir une grande puissance économique. Au niveau de la LSE qui est la bourse de Londres on peut apercevoir qu’en 1873 et 1913 pour les fonds britanniques privés et publics et les avoirs étrangers avait triplé en 30 ans. En conclusion, on peut voir que l’activité financière de Londres s’est améliorée entre 1873 et 1913surtouts sur les investissements internationaux

2) La traite sur Londres est le nouveau moyen de paiement international comme l’explique le document 2a et 2b, pour réaliser une transaction sur une marchandise ou autres achat il faut demander à la banque de son pays de lui faire crédit à la banque d’Angleterre dont les réserves en or garantissent le paiement de la traite puis l’échange del’argent contre la traite de Londres à la banque de D’ Ecosse à Dunsee ( ville d’Ecosse) , l’acheteur de Dunsee reçoit l’argent de la traite de Londres et achète sa marchandise avec la traite de Londres à un vendeur de Riga ( ville de Russie) qui va échangé la traite de Londres contre l’argent à la Banque de Riga qui redonné la traite à la banqu d’Angleterre contre l’argent. En conclusion, le moyen depaiement international est la traite , la confiance des négociants du monde entier dans le système bancaire de la City révèle que la traite passe dans la banque du pays de l’acheteur et du vendeur et le crédit sera toujours rembourser à la banque d’Angleterre.

3) Sur le plan du document 3b , on peut voir tout d’abord les plus gros éléments qui montre que Londres de Londres et de la City lapremière place financière au monde comme les plus grande banques anglaises dont la Llyod’s Bank et 30 autres banques étangères se trouvant dans la rue Threandneedle ainsi que la London Stock Exhange qui est la bourse des valeurs. Il y a d’autres choses que des banques qui montre que Londres et la City ont la première place financière mondiale , ce sont les bourses de marchandises la LME (London MetalExhange ) qui est la bourse des métaux non ferreux ( cuivre , zinc …) , ainsi que la LBM ( London Bullon Market) qui est la bourse de cotation d’or et d’argent , ils font partie du domaine des marchandises de la Grande Bretagne.

4) Dans le document 3 on peut voir où est situé le port dans Londres, il se trouve dans le secteur de la ville et la city où se situe les lieux de l’économie mondebritannique donc on peut dire que le port de Londres fait partie de ces lieux. Le document 4, on nous montre que le trafic du port de Londres s’élève 13 millions de tonnes de marchandises par an, et qu’en 1914 le port a accueilli un trafic de 14 millions de tonne dans le port de Londres qui est plus que les années précédente. Toute les machines importées de Grande Bretagne transitent par le port...
tracking img