Lorenzaccio

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (562 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
« Il est doux de pleurer, il est doux de sourire, au souvenir des maux qu’on pourrait oublier » Alfred de Musset. Car à travers cette scène, on peut voir la souffrance d’une mère qui voit son filsgrandir mais pas comme elle le souhaiterait.
Alfred de Musset est né le 11 décembre 1810 à Paris est meurt le 2 mars 1857 dans la même ville.
Musset est un poète et dramaturge français de lapériode romantique. Lycéen brillant, il se donna à la littérature en 1828 . Il publie son premier recueil à 19ans intitulé, Contes d’Espagne et d’Italie, en 1829. Ou ici Lorenzaccio , pièce de théâtreécrite en 1834 sur une idée de George Sand.
Ce texte est une scène qui se passe entre Marie, le mère de Lorenzino, Et Catherine, sa tante. Cette scène se passe la nuit, sur les bords de l’Arno. Lemouvement de ce texte est le romantisme, c’est plus précisément un drame romantique.
Comment Musset présente son œuvre romantique ?
Dans un premier temps nous allons voir, la souffrance d’unemère, où l’on étudiera le souvenir de Marie, sa déception et la comparaison du réel et de l’irréel.
Dans un second temps nous allons voir les caractéristiques spécifiques du romantisme, où nousallons étudier le romantisme et comment Musset a mit en valeur les spécificités du romantisme dans ce texte.
Dans une première partie, nous pouvons remarquer quelques souvenirs de Marie vis-à-vis deson fils. Elle dit « Le sourire, ce doux épanouissement qui rend la jeunesse semblable aux fleurs, s’est enfui de ses joues couleur de soufre, pour y laisser grommeler une ironie ignoble et le mépris.» Dans cette phrase il y a de la souffrance lorsqu’elle exprime comment le « doux épanouissement » de la jeunesse est parti de son fils. Nous pouvons aussi remarquer dans cette phrase unecomparaison, « le sourire, ce doux épanouissement qui rend la jeunesse semblable aux fleurs » ce que la mère voulait surement exprimé c’est que lorsqu’elle voyait son fils sourire auparavant cela la faisait...
tracking img