Louis 16

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1695 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LOUIS XVI : « ROI MALGRE LUI » (1754-1793)
INTRODUCTION : Louis 16 est le dernier roi de la monarchie absolue. Arrivé au pouvoir à l’âge de 20 ans, il est alors empli de projets et de bonnes intentions quant à sa manière de gouverner. Certes pas fait pour le rôle de monarque, imposé par le destin, il apportera néanmoins quelques changements dans le régime français tel l’abolition de la tortureet accordera l’état civil aux protestants. On peut se demander en quoi le destin de Louis 16 a-t-il été différent de ses prédécesseurs. Dans un premier temps nous montrerons comment il est arrivé au pouvoir ; puis nous examinerons les événements majeurs de son règne. Enfin nous évoquerons la chute de la royauté.

I. Un roi inattendu a. Les raisons de son accession au pouvoir : son enfance. LouisAuguste, plus tard nommé Louis 16, appartient à une grande famille tant sur le plan social que numéral. Il est le petit fils de Louis 15, roi de France ; fils de Louis Ferdinand, dauphin de France et de Marie Josèphe de Saxe. Entre 1750 et 1764, le couple eut 5 garçons (Louis Joseph Xavier ; François Xavier ; Louis Auguste ; Louis 18 ; Charles 10) et 3 filles (Marie Joséphine ; Clotilde ;Elisabeth) sans compter les nombreuses fausses couches. C’est en 1751 que naît le premier héritier mâle à qui on donne le titre de duc de Bourgogne. Cet enfant est destiné à régner après son grand-père et son père. En 1753, un autre enfant naît mais meurt peu de temps après. Louis Auguste naît le 23 Août 1754 à Versailles. On lui donne le titre de duc de Berry. Puis en 1755 le comte de Provence et en 1757le comte d’Artois.

Le duc de Bourgogne est admiré par sa famille. Il est aux yeux de tous, un prodige et est cité en exemple à son frère, Louis Auguste qui alors tente de l’imiter et lui voue une admiration sans borne. En 1761, la vie du jeune duc de Berry est bouleversée : son frère aîné meurt. Fils héritier du trône, il était le préféré de ses parents qui voyaient en lui un enfant brillantet digne successeur de sa famille. A la mort du fils chéri, les cœurs se brisent. Le dauphin et la dauphine ne voient pas en Louis Auguste un digne représentant de la couronne. Il leur apparaît que la mort s’est trompée de proie. Louis Auguste souffre du décès de son frère mais également de l’absence d’affection de ses parents ; car bien que deuxième dans l’ordre de succession, il n’en est pasplus choyé. Ils reportent toute leur tendresse et leur amour sur Provence et Artois, les plus jeunes fils. Selon les sources, Berry est différent de son frère. C’est un enfant qui parle peu mais qui est sensible, altruiste et curieux. Il écoute et apprend. En revanche, sa gaucherie est tournée en dérision par certains courtisans. On le voit comme ignorant et balourd. Ses rapports avec son frèreétaient dominant/dominé. Son frère mort, il devient donc le second sur la liste des héritiers du trône. Son père, sévère, suit de près son éducation allant jusqu’à le priver de chasse car il estimait qu’il n’avait pas assez étudié. Mais le destin ou la fatalité frappe encore Louis Auguste et sa famille. En 1765, son père, le dauphin, meurt ; ce qui le propulse dauphin. Il a alors 11 ans.(sa mèredécèdera en 1767). Etant héritier de la couronne, il faut donc commencer sa formation à ses futures responsabilités.

b. Son instruction Lorsqu’on parle de Louis 16, on a souvent l’image d’un roi ayant eu une éducation négligée et insuffisante, le rendant inapte à exercer ses fonctions de souverain de France. A cette période de l’Histoire, on doit lorsqu’on est un enfant de la famille royale, rester avecdes femmes jusqu’à l’âge de 7 ans. Puis, l’enfant rejoint les hommes pour une éducation plus stricte. Louis Auguste est une exception : à 6 ans, il rejoint son frère qui avait été

confié en 1758 sous l’autorité de La Vauguyon. Jusque là Berry avait été confié à la comtesse de Marsan. Celle-ci est ennemie à toute nouveauté et hostile à Choiseul (ministre libéral) et par conséquent contre...
tracking img