Louis aragon, pablo neruda, frederico garcia lorca, leopold sedar senghor, victor hugo... des poètes engagés!

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1023 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les poètes engagés sont connus pour leurs engagements politiques, artistiques et sociales.
Nous allons voir les engagements de Louis Aragon, Pablo Neruda, Frederico Garcia Lorca, Leopold Sedar Senghor, Victor Hugo, les causes et les conséquences de leurs engagements.

Louis Aragon défendit le surréalisme et communiste pendant les années 30 jusqu'à sa mort. Louis Aragon s'engagea pour lecommunisme lorsqu'il fit la rencontre d'Elsa Triolet (épouse séparé d'un officier français) et rompit ses liens d'amitiés avec André Breton qui défendait le surréalisme. L'écrivain fit de nombreux voyages en URSS avec Elsa. Louis Aragon fut un des défenseurs du communiste ainsi que Pablo Neruda qui s'engagea aussi pour le parti communiste. En 1936 éclate la guerre d'Espagne, Neruda est relevé de sesfonctions de consul, défend la cause des républicains et définit son engagement politique, que l'on retrouve dans « Espana en el corazon ».
Louis Aragon et Pablo Neruda s'engagèrent donc pour une cause politique.
Mais Louis Aragon s'engagea aussi pour d'autres causes.
En 1940, Louis Aragon est fait prisonnier, mais réussit à s'évader. La rencontre avec Pierre Seghers à Carcassonne vadéterminer une nouvelle source d'inspiration : la résistance. Aragon écrivit des poèmes très connus comme, par exemple, « Strophes pour se souvenir ». Ce poème, écrit en 1955, est un hommage aux vingt-trois résistants morts pour la liberté de la France du groupe de Manouchian. La lettre de Missak Manouchian pour sa femme qu'il écrivit avant d'être fusillé inspira l'auteur pour son poème. Aragon met envaleur les qualités humaines pour corriger un portrait physique dénaturé sur les « affiches rouges » de la propagande nazie. Louis Aragon écrivit d'autres poèmes diffusés sous le manteau et immédiatement populaires, où se confond l'amour que l'auteur à pour Elsa et l'amour de la patrie, comme par exemple, « Le Crève-coeur » ; « Cantique à Elsa » ; « Brocéliande » ; « Les yeux d'Elsa » ; « Le MuséeGrévin » ; etc. Il n'interrompit pas pour autant la création romanesque. Louis Aragon fut aussi l'un des animateurs du dadaïsme parisien et du surréalisme. Le dadaïsme est un mouvement intellectuel, littéraire et artistique qui se caractérise par une remise en cause de toutes les conventions et de toutes les contraintes idéologiques, artistiques et politiques. Quant au surréalisme il est né dudadaïsme et qui se caractérise par la surprise et la juxtaposition inattendu. On retrouve le surréalisme dans des œuvres d'arts et dans les écrits fait par des artistes surréalistes, comme par exemple Frederico Garcia Lorca qui est poète, peintre, dramaturge, pianiste et compositeur, et qui relie dans ses œuvres, tradition et surréalisme.
Lorca s'engage dans l'impressionnisme et dansl'expressionnisme. Il mena aussi un combat en faveur des plus démunis. Ce combat a aussi été mené au XIVe siècle par Victor Hugo, poète et écrivain, qui s'est engagé pour la cause des pauvres en écrivant, par exemple, « Les Misérables », ce livre engage directement une réflexion sociale et connut un immense succès.
Mais la cause des pauvre n'a pas été le seul engagement de Victor Hugo ; l'écrivain s'engageaussi dans la défense des droits de l'enfance, que l'on retrouve dans « Les Misérables » avec le personnage de Cosette et dans certains de ses poèmes comme « Melancholia » qui décrit le travail des enfants. Dans ce poème, Victor Hugo montre aux lecteurs que les enfants, « doux être pensifs », travaillent dans des conditions peu favorables. Les enfants sont « mâcher par des monstres hideux »,« accroupis sous les dents d'une machine sombre », et « vont travailler quinze heures sous les meules ». Ces enfants « ne comprennent rien a leurs destins », « aussi, quelle pâleur ! », ils sont décrient comme des êtres faibles, qui ont déjà de « la cendre sur leur joue », ils ont donc la mort sur leur joue, leurs espérance de vie est courte. Ce poème dénonce l'injustice sociale de cette époque. Les...
tracking img