Louis aragon "c"

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (822 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Louis Aragon est un poète, essayiste et romancier du XXème siècle. Né en 1897 et mort en 1982 à Paris, il renonce définitivement à ses études de médecine, au profit de sa carrière littéraire. Il futun des fondateurs du mouvement surréaliste et donc assimile son écriture à une quête de sois. Devenu communiste, il oriente ses œuvres vers la critique sociale notamment pour son roman Les beauxQuartiers en 1936 et fait la rencontre d’Elsa qui devint rapidement sa muse. Durant la résistance, il accentua l’aspect traditionnel de sa poésie du fait à sa rupture avec le surréalisme. En 1942, ilpublie Les Yeux d’Elsa, ce recueil inaugure le long cycle consacré par l'auteur à sa compagne Elsa Triolet. Après avoir battu retraite avec sa division près d’Angers dans un village appelé Les Ponts deCé, il compose le poème « C » tiré de Les Yeux D’Elsa et de la section «  Les nuits ». Ce poème formé de 9 distiques en octosyllabes repose sur les thèmes de l’amour et de la guerre. En effet, par lebiais de la technique du lai, Aragon invite le lecteur à s’engager dans la résistance en faisant preuve de subtilité afin que son poème ne soit pas censuré. De ce fait, il est possible de ce demandercomment l’auteur parvient a faire passer sa
[Lecture du texte] Ainsi, à travers l’originalité du poème et l’évocation du Moyen Age, nous montrerons comment ce poème fait référence à un une situationhistorique identifiable et enfin sa partie symbolique.

I. Originalité du poème.

Ce poème est formé de 9 distiques. Tous les vers sont des octosyllabes présentant une rime unique « cé ». L’absencede ponctuation permet de dater le poème (2oème). La répétition récurrente du son « c » en dehors de la rime (environ 2ofois) « traversé » renvoie au titre général « C » qui propose un phonème cad deuxsons en une lettre. Le titre paraît énigmatique. A la lecture du texte, le titre fait référence à la ville de « cé » (vers 1 et 18 ). La présence de la première personne du singulier « j’ » vers 1...
tracking img