Louis malle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3242 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Au revoir les enfants

Résumé du contenu

Julien Quentin est élève d'un internat en Île-de-France en 1944. Il part de Paris parce que les vacances de Noël sont terminées. Quand il arrivé à l'internat, trois garçons nouveaux entrent. Julien s'intéresse pour un de ces garçons qui s'appelle Jean Bonnet. On apprend que Jean est meilleur élève que Julien aux cours. Julien est déçu quand Jean ditque son meilleur ami s'appelle Négus parce que Julien espère devenir son meilleur ami.
Après, Julien va chez Joseph qui travaille à la cuisine pour changer de la confiture contre timbres, une sorte de marché noir.
Le soir, les autres élèves jouent un mauvais tour à Bonnet.
Quand Julien confesse chez le Père Jean, le téléphone sonne et on écoute un dialogue étrange.
Le jour prochain, lesélèves vont aux bains-douches publiques. Boulanger, un élève dit que les communistes sont plus dangereux que les Allemands. Ils entrent dans la baignoire qui est interdite aux juifs. Dans la baignoire, il y a des Allemands qui disent des choses gentilles sur Bonnet.
Les miliciens perquisitionnent le collège parce qu'ils cherchent un réfractaire. C'est le surveillant Moreau, mais il peut se cacherdans les W.-C.
Dans le casier de Bonnet, Julien trouve un livre. Sur la première page, on peut lire le surnom, mais le nom de famille a été raturé. Sur la page opposée, Julien peut lire le nom « Kippelstein ».
Au cours de grec, Bonnet n'écrit pas la dictée. Il dit à Julien qu'il vient de Marseille et qu'il n'a pas appris le grec. Il ne veut pas parler de sa mère et de son origine.
Les élèvesjouent au foulard. Un groupe remarque que Julien et Bonnet manquent. Ils se sont perdus dans la forêt. Il fait nuit. Les deux marchent. Tout à coup, ils voient deux phares. C'est une voiture. Quand ils voient que ce sont des soldats allemands, ils se jettent dans les arbres, mais les soldats les rattrapent. Ils sont très gentils. Ils les ramènent à l'internat. Un soldat dit qu'il sait où l'internatest parce que les bavarois sont aussi catholiques. Ils informent le Père Hippolyte que la forêt est interdite aux civils après 20 heures.
À l'infirmerie, Julien offre de la tartine de pâté à Bonnet. Mais celui-ci ne veut pas. Julien constate que Bonnet ne veut pas en prendre parce que c'est du cochon et que Bonnet s'appelle Kippelstein. Bonnet attaque Julien.
Le dimanche Julien, François,Bonnet et Mme Quentin mangent dans un restaurant. Quand ils mangent, deux miliciens entrent et demandent les papiers d'un monsieur qui est juif. Ils lui disent de quitter le restaurant, mais un officier allemand se lève et dit aux miliciens de quitter. En rentrant, les Quentin voient Joseph avec une fille.
Le soir, les élèves regardent un film de Charlie Chaplin. Aussi le Père Jean rit. Le matin,Julien confesse à Bonnet qu'il pisse au lit. Mme Perrin, la cuisinière attrape Joseph qui veut voler du saindoux pour le vendre au marché noir. Joseph est renvoyé. François et Julien qui ont fait du marché noir avec Joseph sont privés de sortie jusqu'à Pâques.
En classe, le professeur donne des nouvelles de la guerre. En ce moment, Doktor Muller de la Gestapo entre et veut savoir qui est JeanKippelstein. Un Feldgendarme tire Bonnet par le bras. Muller informe les élèves qu'il faut faire ses bagages et se mettre en rang dans la cour. Moureau arrive à s'enfuir mais la Gestapo prend le trois élève juifs et le Père Jean. On apprend que Bonnet, Négus et Dupré sont morts à Auschwitz et le Père Jean est mort à Mauthausen.

Les personnages principaux

Les citations suivantes se réfèrent auscénario du film « Au revoir Les Enfants », indiqué dans la Bibliographie.
Julien

Déjà au début du film, on apprend que Julien est un garçon très doux. Il est difficile pour lui de se séparer de sa mère. Il pleure à la gare. Même dans le train, il pleure, et « Il y a de la douceur maintenant dans son expression » (p.9).
Mais il ne faut pas oublier que Julien a seulement douze ans. On...
tracking img