Louis pasteur et le vaccin contre la rage

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (788 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Louis Pasteur et la vaccination contre la rage

Etudes sur les animaux
Au XIXème siècle, de nombreux cas de rage sévissent en Europe. A Londres par exemple, 29 morts étaient dénombrés dans lespremières semaines de 1877 et il était autorise de museler, contrôler, saisir, enfermer et disposer des chiens errants pour combattre la " rage des rues ". Louis Pasteur commence à travailler sur la rageen 1880. Il cherche à isoler le germe mais ne le trouve pas. Il montre que le virus inconnu de la rage se trouve dans les centres nerveux des animaux malades en particulier dans le bulbe et dans lamoelle; de plus ayant desséché des moelles de lapins inoculés il constate que la dessiccation amène peu à peu la perte de la virulence, qui est complète vers le 14e jour. Broyant cette moelle inactivedans de l'eau stérilisée, Pasteur inocule le mélange dans la peau d'un certain nombre de chiens, après quoi il leur inocule chaque jour par le même procédé, la moelle de 13, puis de 12 jours et ainside suite jusqu'à la moelle d'un lapin mort le matin même; enfin pour terminer, il fait mordre ces chiens par des chiens enragés et aucun d'eux ne prend la rage. Il a donc trouvé le vaccin de laredoutable maladie. Une commission ministérielle ayant contrôlé les résultats il les fait connaître en août 1884 au Congrès International de Copenhague. Mais Pasteur ne s'arrête pas là. L'idée lui vient devacciner des chiens déjà inoculés ou mordus et il constate que ces chiens résistent à la maladie; le vaccin est donc non seulement préventif, mais aussi curatif. Il a maintenant trouvé le traitementde la rage; il ne reste plus qu'à en faire l'application à l'homme.

Essai sur l'homme
Le pas est franchi en 1885 et Louis Pasteur obtient son premier succès chez l'homme avec la vaccination d'unenfant de 9 ans, Joseph Meister, qui lui est présenté dans son laboratoire de l'Ecole normale, rue d'Ulm à Paris. Le jeune garçon qui arrive d'Alsace présente des morsures profondes et multiples. Il...
tracking img