Louis pasteur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1049 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
INTODUCTION
Louis PASTEUR était un biologiste et chimiste français, connu en particulier pour ses travaux sur le vaccin contre la rage. Il mit en évidence le rôle des germes dans la propagation des maladies infectieuses, inventa la pasteurisation, et mit au point des vaccins contre plusieurs maladies.

I SA VIE
Fils de tanneur, Pasteur est né à Dole le 7 décembre 1822 (dans le départementdu Jura), puis grandit dans la petite ville d'Arbois. Très tôt il fait preuve d’un vif intérêt pour les leçons qui lui sont enseignées et ses capacités intellectuelles ravissent tous ses professeurs. Après ses études au collège de Besançon, il devient bachelier ès lettres. En 1847, il obtient un doctorat de physique et de chimie à l'École normale supérieure, à Paris. En 1849 il épouse Marie LAURENTfille du recteur de la faculté de Strasbourg, avec qui il eut 5 enfants. En 1868 il est victime d’une hémiplégie gauche. Il restera avec un bras gauche handicapé et une démarche très lente. On a dit de lui qu’il n’était pas facile à vivre mais qu’il était plein de bonté.

II SES PRINCIPAUX TRAVAUX :
LA GENERATION SPONTANEE :
En 1864, Louis PASTEUR présente le résultat de plusieurs années derecherches lors d’une conférence à la Sorbonne. Il démontre alors la fausseté de la théorie de la génération spontanée. Celle-ci consistait à penser que certains être vivants, dont les micro-organismes étudiés par Pasteur, naissant de manière spontanés, simplement par alliance de facteurs externes et sans aucun recours à d’autres substances organiques. Or, en présentant ses travaux, Pasteurdémontre que ces organismes sont issus de germes déjà existants. Le débat qui l’opposé au biologiste Félix Archimède Pouchet depuis 1858 est ainsi clos.

LA FERMENTATION :
Après plusieurs années de recherche et d'enseignement à Dijon et à Strasbourg, Pasteur partit pour Lille. Il devint doyen de la faculté des sciences et professeur de chimie. À l'origine, cette faculté avait été fondée, en partie aumoins, pour résoudre les problèmes pratiques des industries de la région, en particulier dans le domaine de la production de boissons alcoolisées. Cela donna l'occasion à Pasteur de se lancer dans l'étude du processus de la fermentation qu’il découvrit en 1865. L'idée que les levures jouent un certain rôle dans ce phénomène n'était pas nouvelle, mais c'est Pasteur qui démontra que la productiond'alcool est bien due à ces micro-organismes. Il mit aussi en évidence que l'apparition de substances tels l'acide lactique ou l'acide acétique, qui donnent une certaine acidité au vin, est due à la présence d'autres micro-organismes: des bactéries. L'acidification du vin (transformation en vinaigre) et de la bière était un problème économique majeur en France ; Pasteur contribua à le résoudre endémontrant que les bactéries pouvaient être éliminées en chauffant les solutions de sucre à haute température. Pasteur s'intéressa également au problème du lait aigre et proposa une solution similaire : chauffer le lait à haute température et le pressuriser avant la mise en bouteille. Ce procédé est aujourd'hui appelé pasteurisation.

LE VER A SOIE :
En 1865, Pasteur fut rappelé à Paris, où ilfut nommé administrateur et directeur des études scientifiques de l'École normale supérieure. Il se pencha sur les problèmes de la soie en France. La situation était en effet préoccupante car une maladie des vers à soie, la pébrine, avait pris une ampleur épidémique. Pasteur découvrit que certains éléments microscopiques trouvés dans les vers à soie malades (ainsi que dans leurs papillons et leursœufs) étaient des organismes pathogènes (qui engendre la maladie). Il surveilla alors les éclosions et démontra que la pébrine n'est pas seulement contagieuse, mais également héréditaire. Il en conclut qu'il fallait séparer les œufs malades des œufs sains. En adoptant cette méthode de sélection, l'industrie de la soie fut sauvée.

VACCIN CONTRE LA RAGE :
Pasteur passa le reste de sa vie à...
tracking img