Louis pasteur

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1115 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Louis Pasteur (1822 - 1895)
Biologiste et chimiste français. Il est à la base de la microbiologie. Il a notamment mit en évidence le rôle des germes dans la propagation des maladies infectieuses, inventé la pasteurisation, et mit au point des vaccins contre plusieurs maladies. Il est connu en particulier pour ses travaux sur le vaccin contre la rage.
Pasteur est né à Dole le 7décembre 1822. En1847, il obtient un doctorat de physique et de chimie à l'École normale supérieure, à Paris. Nommé assistant d'un de ses professeurs, il commença des recherches qui l'amenèrent à une importante découverte : un rayon de lumière est dévié ou non selon la nature de la solution qu'il traverse. À l'aide d'une solution contenant des bactéries, il montra que des molécules de structure identique nedévient pas toutes la lumière de la même façon.

Ses travaux sur la fermentation :
En 1854, après plusieurs années de recherche et d'enseignement à Dijon et à Strasbourg, Pasteur part pour Lille. Il devient doyen de la faculté des sciences et professeur de chimie. À l'origine, cette faculté avait été fondée, pour résoudre les problèmes des industries de la région, en particulier dans le domaine de laproduction de boissons alcoolisées. Cela donna l'occasion à Pasteur de se lancer dans l'étude du processus de la fermentation. Il démontra que la production d'alcool est due à des micro-organismes. Il mit aussi en évidence que l'apparition de substances tels l'acide lactique ou l'acide acétique, qui donnent une certaine acidité au vin, est due à la présence d'autres micro-organismes: desbactéries. L'acidification du vin (transformation en vinaigre) et de la bière était un problème économique majeur en France ; Pasteur contribua à le résoudre en démontrant que les bactéries pouvaient être éliminées en chauffant les solutions de sucre à haute température. Pasteur s'intéressa également au problème du lait aigre et proposa une solution similaire : chauffer le lait à haute température et lepressuriser avant la mise en bouteille. Ce procédé est aujourd'hui appelé pasteurisation.
Le ver à soie :
En 1865, Pasteur fut rappelé à Paris, où il fut nommé administrateur et directeur des études scientifiques de l'École normale supérieure. Il se pencha alors sur les problèmes de la soie en France. La situation était en effet préoccupante car une maladie des vers à soie, la pébrine, avait prisune ampleur épidémique. Pasteur pensa alors que certains éléments microscopiques trouvés dans les vers à soie malades étaient des organismes pathogènes c’est à dire des organismes provoquant les maladies. Il surveilla alors les éclosions et démontra que la pébrine n'est pas seulement contagieuse, mais également héréditaire. Il en conclut qu'il fallait séparer les œufs malades des œufs sains. Enadoptant cette méthode de sélection, l'industrie de la soie fut sauvée.
La "théorie des germes" :
Les travaux de Pasteur sur la fermentation eurent un impact considérable en médecine. Il pensait en effet que l'origine et le développement des maladies étaient comparables à la fermentation : une maladie apparaît à cause de germes externes attaquant l'organisme, de la même façon que desmicro-organismes envahissent le lait et entraînent sa fermentation. Ce concept, appelé "théorie des germes", fut longuement débattu par les médecins et les scientifiques du monde entier. L'un des arguments principaux avancés par ses opposants était le rôle secondaire ou négligeable joué par les germes pendant la maladie. L'idée que des micro-organismes puissent tuer des organismes beaucoup plus gros semblaitridicule. Le débat dura plusieurs années, puis les recherches de Pasteur plaidèrent en sa faveur. Au cours de sa carrière, Pasteur put développer la théorie des germes pour expliquer plusieurs maladies.
Premières vaccinations :
Avec son collaborateur Émile Roux, Pasteur étudia une maladie fatale pour les ruminants, le charbon, due à un bacille spécifique, Bacillus anthracis. Il se proposa...
tracking img