Louis raphael bamberger, banquier et philanthrope

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1546 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
BISCHOFFSHEIM Louis Raphaël

Né à Mayence le 22 Juin 1800 et mort à Paris le 13 Novembre 1873. Fils de Hélène Mosel Cassel et de Raphaël Nathan Bischoffsheim, fournisseur des armées à Mayence et président de sa communauté juive. Louis Raphaël a trois sœurs et un frère, par lesquels il est affilié à d’autres grandes familles de banquiers. En effet, à sa génération et à la suivante, se tissent desolides liens entre les Bischoffsheim, les Goldschmidt, les Cahen d’Anvers et les Bamberger, qui nouent entre eux des alliances matrimoniales et commerciales leur permettant de s’installer notamment à Paris, Londres, Bruxelles, Amsterdam, Anvers et Francfort. Ces alliances traduisent une concentration des grandes banques d’affaires en Europe, symptomatique des mutations des structures bancaireseuropéennes au milieu du XIXème siècle.

Louis R. Bischoffsheim accomplit ses études au lycée impérial mais la disparition de son père et les événements de 1814 le contraignent à interrompre ses études et à partir pour Francfort sur le Main. Il y fait un apprentissage commercial précieux chez le banquier Hayum Salomon Goldschmidt, ami de son père. En 1820, ayant rapidement acquis la pratique dela profession, Louis Raphaël fonde sa propre banque à Amsterdam et épouse Amalia Goldschmidt, la fille de son mentor. Le couple a trois enfants, Régina, Raphaël et Henry.

Après avoir fondé sa propre maison de banque à Amsterdam en 1820, sous le nom de L.R. Bischoffsheim, Louis Raphaël épaule son frère Jonathan et l’aide à créer une succursale à Anvers en 1827. Jonathan s’installe finalement àBruxelles après l’institution du royaume de Belgique. De 1830 à 1848, Louis Raphaël est aussi consul de Belgique à Amsterdam et reçoit en 1851 l’ordre de Léopold de Belgique. Il est également membre du conseil supérieur de la Société du Prince impérial. A la fin des années 1830, il participe à la création de la maison Bischoffsheim-Goldschmidt en s’associant à ses beaux-frères Salomon Hayum et HayumBenedict Goldschmidt. En 1836, se crée à Londres la maison « Bischoffsheim, Goldschmidt and Co Londres », dirigée par Salomon H. Goldschmidt. Dix ans plus tard, son pendant est créé à Paris. La « Bischoffsheim, Goldschmidt et Cie Paris » est alors dirigée par Louis R. Bischoffsheim.

Selon son neveu Louis Bamberger, Louis Raphaël Bischoffsheim est de tempérament sanguin, intuitif, imaginatif etoptimiste, toujours enclin à de nouveaux projets, ce qui ne lui épargne pas quelques revers de fortune notamment dans les affaires minières. Les hauts Fourneaux de l’Alélik en Algérie, qui constituent une avancée industrielle majeure pour l’Algérie, en sont un bon exemple. Louis R. Bischoffsheim détient 20% du capital, mais ce projet se révèle un gouffre financier. Ce projet marque toutefois lesdébuts de l’investissement de Bischoffsheim en Algérie et au Maghreb.

Entre leurs difficultés dans les affaires minières et la crise économique internationale de 1857, la maison Bischoffsheim se recentre dans les années soixante vers les investissements purement financiers, mais sans se détourner du monde colonial. Louis R. Bischoffsheim se lie avec Alphonse Pinard, directeur du Comptoird’escompte, qui cherche à s’implanter en Extrême Orient. Louis devient alors administrateur de la Société de crédit colonial, il participe à une société algérienne menée par Frémy et Talabot ainsi qu’au syndicat formé par Pinard pour les emprunts tunisiens. En Mars 1870, il fonde et préside la banque franco-égyptienne.

Entre temps, il créé en 1863 la Banque de Crédit et de Dépôt des Pays-Bas quiabsorbe les maisons Bischoffsheim d’Amsterdam et d’Anvers, puis en octobre 1870 celle de Bruxelles. La maison Bischoffsheim et Goldschmidt de Londres conserve son indépendance mais développe ses activités en liaison avec la Banque de Crédit et de Dépôt des Pays-Bas, à une époque où les grandes banques de dépôts se développent considérablement, traduisant une mutation des structures bancaires...
tracking img