Louis vuitton

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4040 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Développement et lancement d’un parfum, Louis Vuitton

[pic]

Sommaire

I. Analyse du marché
A) Analyse du marché de la beauté
B) Analyse du comportement des ménages
C) La distribution
D) La concurrence
E) Les investissements publicitaires

II. Les stratégies

III. Les cibles

IV. Le mix produit

V. Le prix

VI. La distribution

VII. La communication

VIII. Equationsfinancières

IX. Le rétroplanning

X. Le plan média

I. Analyse du marché

A) Analyse du marché des parfums et cosmétiques

Le marché de la beauté en France totalise 5.2 milliards d’euros de chiffre d’affaire en 2006 dont 37.3% réalisés par les produits de soins et de maquillage, 23.4% par les produits capillaires, 19.9% par la parfumerie alcoolique et 19.4% par les produits detoilette. Le marché français se situe à la quatrième place mondiale et à la seconde place en Europe.
La production française de parfums et de produits de beauté a bien été orientée en 2006. En effet, la production de parfums a fortement augmenté avec une hausse de 60%. La production des eaux de toilette et lotions de rasage a connu une accélération significative. Elle a augmenté de 7% en 2006. Lesproduits de soins ont également eu une tendance à la hausse grâce en partie aux innovations des industriels. Par contre, la production de maquillage était en recul de 1%.
Les prix à la consommation des parfums et des produits de beauté augmentent de 2% entre 2005 et 2006. Cette hausse des prix porte les ventes en valeur. Sur le segment des parfums notamment, la hausse des prix moyens s’explique parune baisse des lancements en formats 30 ml au profit des 50 ml et 100 ml.
En analysant certaines données, on constate que les ventes de parfums évoluent différemment selon les périodes de l’année. En effet, les ventes doublent au moment de Noël, de la Saint Valentin, les fêtes des mères, pères, grands-mères, etc.

B) Analyse du comportement des ménages

Les Français dépensent en moyenne 205euros dans les produits de cosmétologie et d’hygiène par an. Les premiers postes sont les produits d’hygiène corporelle (40% des dépenses), les soins de beauté (35%) et les produits capillaires (+ de 20%).
La consommation des ménages en parfums et produits pour la toilette est de 12.4 milliards euros en 2006. Elle est repartie après une année 2005 décevante.
Les femmes sont la clientèle principaledu marché. Elles représentent 81.7% des ventes en valeur en 2004. Les achats et dépenses des femmes en produits d’hygiènes ont chuté en 2005. Une femme achetait en moyenne 40.1 articles contre 41.1 articles en 2004. Elles achètent surtout des parfums. En moyenne 80% des femmes se parfument.
Toutefois, le marché des cosmétiques pour hommes est en plein essor. Il est tiré par la beauté. Les ventesde produits de soins et de beauté ont triplé en 10 ans. Ce marché s’est développé grâce aux nouveaux concepts sociologiques : le métrosexuel ou encore l’übersexuel. Le marché des cosmétiques pour homme ne représente que 10% du marché des cométiques en France.
Notons que le marché des parfums et cosmétiques s’adresse de plus en plus aux enfants et aux adolescents. Ainsi, en 2005, le marché deseaux de toilette pour enfant a connu un essor de 32.8%.

C) Analyse de la distribution

Le chiffre d’affaires des distributeurs spécialisés a augmenté de 7% en valeur en 2006.
Les distributeurs de parfums et de produits de beauté ont connu une très bonne année 2006 puisque la consommation de parfums, maquillages et soins a augmenté de 3% en valeur contre 1.5% pour l’ensemble du marché desparfums et produits pour la toilette.
L’offre et le chiffre d’affaires des distributeurs bénéficient d’une valorisation du fait de la hausse des tarifs des industriels (coût d’approvisionnement, dépenses de communication, etc.), du degré de technicité croissante de l’offre et au packaging plus volumineux. En effet, les prix à la consommation des parfums et produits de beauté ont augmenté de 1.9% et...
tracking img