Louis xiv et la guerre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2405 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Louis XIV, le roi de guerre

Introduction

Lorsqu’on évoque Louis XIV « Roi de guerre », il convient de parler de Louis XIV après 1661, c’est-à-dire après la mort de Mazarin, quand il débute son règne personnel. Règne qui va être marqué par une succession de conflits.
Nous pouvons nous demander quelles sont les raisons pour lesquelles ce souverain s’est tant donné pour les campagnesmilitaires. Dans un premier temps, nous analyserons la politique et l’idéal de guerre de la France de Louis XIV, dans la deuxième partie nous verrons que cette politique a amené des succès puis un déclin militaire et économique que nous verrons dans la troisième partie.

I) Une indéniable politique guerrière

A) La culture guerrière

Il est impossible d’aborder le problème des conflits militairesau 17ème siècle sans l’envisager comme un phénomène culturel au sein d’une société dans laquelle la noblesse d’épée imposait ses modèles de comportement.
En effet, la « culture de la guerre » marqua profondément les sociétés occidentales, dans leurs histoires, dans leurs fonctionnements et dans leurs imaginaires. Pour un aristocrate, les valeurs suprêmes s’exprimaient avant tout dans la violencesanglante d’un siège ou d’un champ de bataille : honneur, courage, et sacrifice de soi. Et cette bravoure devait s’exercer, si possible, à la vue du roi, le seigneur des seigneurs qui était le premier des guerriers.
Louis XIV mit donc à profit cette « bonne image de la guerre » dans une période de stabilité politique et dans un règne long où son autorité royale ne fût pas contestée.
Cettestabilité, liée à la culture guerrière allait amener la société à changer d’humeur. La noblesse, la magistrature et la bourgeoisie qui, avec l’aide du mécontentement populaire, avaient ébranlé les fondements de la monarchie jusqu’à la Fronde, étaient devenus sous Louis XIV sensibles à une politique de grandeur et d’expansion.
Mais les conflits n’auraient jamais étés aussi nombreux sans l’absolutisme dusouverain.

B) L’absolutisme

Marqué par les souvenirs de la Fronde, Louis XIV eût très tôt un vif sentiment de ses prérogatives royales.
Ici, une anecdote est assez significative. En effet, sur son lit de mort, en 1715, le roi déclara à son petit-fils, le futur Louis XV, qu’il n’avait pu maintenir la paix et soulager le peuple en raison des « nécessités de l’Etat ». La guerre était doncpour lui une composante majeure de la souveraineté et du rôle du roi.
De plus, Louis XIV a toujours considéré que « s’agrandir était la plus digne et la plus agréable occupation des souverains. »
L’on voit donc ici que l’absolutisme Louis-quatorzien a joué un très grand rôle dans l’attitude constamment agressive de la France vis-à-vis de l’étranger.
C’est cette vision qui va le conduire à monterune armée puissante pour parvenir à ses fins.

C) Une puissante armée

Louis XIV allait posséder, notamment grâce à Louvois, la plus puissante armée permanente que toute l’Europe ait connue depuis l’Empire Romain. Elle sera servie par des hommes de guerre tels que Vauban, Turenne, Luxembourg, Villars, Catinat, Duquesne, Tourville ou Jean Bart.
Ici, je m’attarderais sur deux hommesessentiels : Louvois et Vauban.
Louvois, né en 1639 et mort en 1692, eut un père, Michel Le Tellier, qui fût secrétaire d’Etat à la guerre, poste qu’il prendra en 1662. Tous les deux ont réorganisé de façon spectaculaire l’armée française. Le résultat de leurs efforts offrit à la France une armée plus nombreuse, plus disciplinée et mieux équipée. En 1685, Louvois créa la milice, première ébauche deservice militaire (tirage au sort dans les paroisses en temps de guerre). Louvois améliora le recrutement notamment grâce au racolage. Il réorganisa le haut commandement ou l’avancement des officiers selon des critères d’ancienneté. Louvois eu enfin un grand rôle dans l’amélioration de l’armement : c’est lui qui dota l’infanterie de la baïonnette.
Autre grand homme d’armée, Vauban (1633-1707)....
tracking img