Louis xiv et vingt millions de français

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1253 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Louis XIV et vingt millions de français

Louis XIV n’a que 5 ans lorsqu’il est censé accéder au pouvoir. C’est alors sa mère, Anne d’Autriche, et le cardinal de Mazarin qui assument le pouvoir jusqu’en 1661. Louis XIV établit alors une monarchie absolue de droit divin. Pendant son règne, la France est un puissant royaume, et notamment l’un des plus peuplés d’Europe avec une population d’environvingt millions de personnes.
Comment se décompose donc cette population et comment le monarque est-il-parvenu à être à la tête d’un peuple si nombreux ?
Ainsi, après avoir analysé en détail la population française sous le règne de Louis XIV, il sera intéressant d’étudier dans quelle mesure le roi a favorisé l’expansion du territoire et de la population, pour ensuite voir comment le monarque asu régner sur ses sujets.

Une population nombreuse et inégalement répartie

La population française de la seconde moitié du XVIIème siècle compte environ vingt millions d’habitants, c’est la plus peuplée de l’époque, mise à part la Russie. Elle se décompose de la manière suivante, comme le montre le document 1 intitulé « La société d’Ancien Régime » : le clergé représente 1 % de la populationtotale, la noblesse, composée de la haute, moyenne et petite noblesse représente quant à elle 2 % des français, c’est une classe très privilégiée même s’ il existe des inégalités, par exemple il y une différence entre les nobles qui vivent à la cour et ceux qui sont en province, qui doivent rendre des comptes aux représentants du roi (les intendants) et ne bénéficient pas des mêmes privilèges.Enfin, c’est le Tiers-Etat ou le Peuple qui est le plus nombreux et représente tout le reste de la population, soit environ 97 %. Il se compose aussi bien de la bourgeoisie que des paysans ou des mendiants.
Le clergé est le premier ordre du royaume. Il rassemble « ceux qui prient », c'est-à-dire les curés, les évêques, les moines… Il lève un impôt, la dîme, et s’occupe de l’enseignement et del’assistance aux pauvres. Les nobles, quant à eux, sont « ceux qui combattent », c'est-à-dire les soldats (noblesse d’épée), mais aussi des avocats (noblesse de robe). Ces deux ordres sont privilégiés : ils ne paient presque pas d’impôts. Le tiers-état, lui, regroupe tous les non-privilégiés : ils doivent supporter l’essentiel des impôts royaux comme la taille, mais aussi des droits seigneuriaux(corvées). Le document 2, gravure de 1657, intitulée « la mouche et l’araignée » illustre d’ailleurs bien cette inégalité entre tiers-état et noblesse. Le noble représente l’araignée qui reçoit les produits de la mouche, c’est-à-dire le paysan, qui doit lui céder une partie de ses récoltes et s’acquitter de divers impôts. La phrase inscrite « plus le diable a, plus il en veut avoir » met l’accent sur lepouvoir des nobles face aux paysans qui n’ont d’autres choix que de travailler et d’obéir.

Un roi puissant

Le règne de Louis XIV fut fortement marqué par son désir de conquête. Il agrandit en effet notablement les frontières de la France, affirmant sa présence au-delà même de ces frontières puisqu’il installa son petit-fils sur le trône d’Espagne. La moitié des années de son règne ad’ailleurs été marquée par la guerre, et son armée est passée de 55 000 hommes en 1661 à 400 000 en 1703. Cette expansion territoriale a donc contribué à augmenter la population française de l’époque.
Le monarque, pour avoir autant de sujets sous son autorité, a dû asseoir son pouvoir, notamment auprès des nobles, puisque l’expérience de la Fronde (période de contestation violente de la noblesse dupouvoir lors de la régence, pendant laquelle la noblesse en a profité pour essayer de récupérer les pouvoirs que Richelieu leur avait supprimés) a entraîné chez Louis XIV une crainte du désordre et une volonté constante d’unifier le royaume et ses sujets. Il va donc lui falloir domestiquer la noblesse. Pour cela, hormis les affrontements, il convie les grands nobles à loger à Versailles (lieu de...
tracking img