Louis xiv

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (342 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Le duc de Saint-Simon, mémorialiste de Versailles, écrit à propos de Louis XIV : « Avec un almanach et une montre, on pouvait, à trois cents lieues d’ici dire ce qu’il faisait ». La journée d’un roiest précisément minutée afin que les officiers au service du monarque puissent planifier leur travail avec la plus grande exactitude. Du lever au coucher, il suit un programme strict tout comme la viede cour, réglée comme une horloge.
4. UNE COÛTEUSE POLITIQUE DE PRESTIGE 

À l’extérieur, pourtant, la France semble retrouver un prestige qu’ont terni, sous le précédent règne, les défaitessuccessives contre l’Angleterre, en Inde et au Canada, entérinées par la conclusion du traité de Paris (1763). La lutte des treize colonies d’Amérique contre la puissance britannique, passionnément embrasséepar de jeunes aristocrates comme La Fayette et Rochambeau, reçoit le soutien officiel de la France par le traité d’amitié et d’alliance signé le 6 février 1778 entre le roi et Benjamin Franklin. Surmer, où ils s’emparent des îles à sucre anglaises, mais aussi sur terre, les Français apportent une aide réelle aux forces de George Washington, et jouent un rôle important dans leur victoire (voirguerre de l’Indépendance américaine). Cette politique de prestige est également poursuivie en Inde, où Suffren inflige plusieurs défaites navales aux Anglais, mais aussi en Europe, où Vergenness’emploie à poser la France en recours des petites puissances contre les grands États.

Cependant, la France a dépensé plus d’un milliard de livres dans le seul conflit américain et les dépenses militairesgrèvent un budget qui ne vit plus que d’expédients. La gestion prudente de Joly de Fleury, auquel succède Lefèvre d’Ormesson, est impuissante à rétablir un équilibre qui aurait exigé des mesuresénergiques. La nomination de Calonne, ancien intendant de Lille, au contrôle général (1783) est d’abord bien accueillie, mais le nouveau responsable des finances publiques, trop courtisan pour être...
tracking img