Louis xiv

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (964 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Distribution : 05 mars 2010

Les premières générations de MDD
Ces produits apparus, durant la première génération, pvent être définis comme des produits d’entrée de gamme, soumis à la pressiondes grandes surface.
Deuxième génération des MDD
Pour éviter aux consommateurs de confondre les produits génériques et produits drapeaux, les distributeurs apposèrent le nom de leurs enseigne sur leproduit. Ce fut dès lors, la naissance des marques d’enseigne, considérées comme simples copies des marques nationale.
Troisième génération de MDD
Avec un prix de vente supérieur de 15 à 20% à celuides premiers prix, il était impossible pour les distributeurs de revendiquer l’argument du meilleur prix. Cette stratégie a engendré le dvp des MDD de la troisième génération ayant pour objectifd’être des marques à part entière.
Caractéristiques initiales et facteurs de succès des MDD sur un marché.
* Une qualité élevée se rapprochant parfois de celle des marques nationales
* Unevariabilité faible de la qualité entre les différentes MDD pour une même catégorie de produits.
* Présentes sur des catégories de produits à fort chiffre d’affaires.
* Des marges brutes relativesélevées ;
* Un nombre limité de producteurs nationaux ou régionaux.
* Des dépenses de publicité faibles.
Quels produits peuvent être vendus sous une marque de distributeur ?

Pratiquement tous lesproduits susceptibles d’être fabriqués et commercialisés.
Les marques de distributeur offrent un large éventail de produits alimentaires, ou non alimentaire.
Aujourd’hui tous les secteurs de ladistribution sont concernés par les MDD ou les marques spécifiques. Certaines d’entre elles axent même leurs stratégie sur cette approche.
Evolution de la MDD

Avantages de la MDD pour le distributeur.1. Une marge moyenne supérieure à celle des produits de fabricants. En alimentaire environ 10% à 15%, en non alimentaire jusqu’à 20% voire plus.
2. 2. Une « incomparabilité » des PVC...
tracking img