Louise michel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1279 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Louise Michel naît au château de Vroncourt le 29 mai 1830 d'un châtelain, Charles, Étienne Demahis (plus vraisemblablement de son fils) et de sa jeune servante Marianne Michel.La petite Louise grandit au château auprès de sa mère et des châtelains qu'elle appelait grand-père et grand-mère (leur fils avait quitté la maison peu après sa naissance).Dans ce milieu voltairien, du moins du côtépaternel, Louise reçoit une éducation libérale et une bonne instruction. Elle montre un caractère enjoué, espiègle et surtout révèle très tôt un esprit altruiste peu commun. Elle soulage toutes les misères humaines qu'elle rencontre, distribue aux pauvres ce qu'elle possède, l'argent que lui remet son grand père... et celui qu'elle lui prend.Après ses études à Chaumont, elle obtint le brevet de capacitéqui lui permet d'exercer comme " sous-maîtresse ", nous dirions aujourd'hui institutrice. Mais elle se refuse à prêter serment à l'Empire et préfère ouvrir une école libre en Haute-Marne en janvier 1853.Trois années plus tard, après avoir pratiqué un enseignement concret et inspiré de sentiments républicains -- non sans avoir subi quelques réprimandes des autorités -- Louise Michel s'installe àParis.Louise Michel est alors très active, écrivant et rimant (elle adresse quelques poèmes à Victor Hugo) collaborant aux journaux d'opposition, suivant des cours du soir, fréquentant les réunions publiques où elle rencontre Vallès, Varlin... et Théophile Ferré qu'elle aima passionnément.Selon un rapport de police, Louise Michel " a commencé à prendre part au mouvement politique dès les premiersjours de l'année 1869 ". Son nom est cité dans La Marseillaise du 21 décembre 1869 comme étant celui de la secrétaire de la Société démocratique de moralisation ayant pour but d'aider les ouvrières à vivre de leur travail.Mais on peut penser que Louise Michel, nature indépendante, n'attendit pas d'avoir trente-neuf ans pour agir.Quoi qu'il en soit, l'année suivante, le 12 janvier, habillée en homme,un poignard caché sous ses habits, elle est au nombre des 100 000 ou 200 000 Parisiens et Parisiennes qui assistent aux funérailles du journaliste Victor Noir assassiné par Pierre Bonaparte.Adhéra-t-elle à l'Internationale ? C'est ce qu'affirme, sans pouvoir apporter une précision de lieu et de date, un rapport de police de 1878.En novembre 1870, elle est élue présidente du comité républicain devigilance des citoyennes du XVIIIe arrondissement.Le soir, elle fréquente les réunions, notamment le club de la Patrie en danger et le jour dirige une école où, dans Paris affamé, elle organise une cantine pour ses élèves.Le 22 janvier 1871, quand Paris manifeste contre le gouvernement qu'il accuse d'inertie, puis d'esprit de capitulation, Louise Michel, en habit de garde national, fait le coup defeu place de l'Hôtel-de-Ville.Le 18 mars, sa carabine sous son manteau, avec les membres actifs du Comité de Vigilance de Montmartre elle monte " à l'assaut des Buttes ".Louise Michel se dépense alors sans compter et est tout à la fois propagandiste, garde au 61e bataillon, ambulancière et toujours préoccupée des problèmes d'instruction et d'éducation.Elle anime le Club de la Révolution dont ellepréside souvent les séances.Elle préconise un enseignement vivant, des écoles professionnelles et des orphelinats laïques, toutes choses qui nous paraissent aller de soi aujourd'hui, mais qui étaient alors des nouveautés.Pendant la Commune de Paris, elle est à Issy et à Clamart, combattant au premier rang ou ralliant les fuyards.C'est à la barricade de la chaussée Clignancourt, avec quelquesdizaines d'hommes de son bataillon, qu'elle tire ses derniers coups de feu.Elle s'échappe, mais se livre ensuite pour libérer sa mère arrêtée à sa place.Devant le 6e conseil de guerre, elle est condamnée, le 16 décembre 1871, à la déportation dans une enceinte fortifiée, au bagne.Après 23 mois de détention en prison centrale, Louise Michel est embarquée le 24 août 1873, en Charnete Maritime, pour la...
tracking img