Lovis corinth autoportrait gravant

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2854 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 novembre 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Exposé Oral : Lovis Corinth « Autoportrait Gravant » [image 1]

Franz Heinrich Louis Corinth, plus connu sous le nom de Lovis Corinth [image 2], est un peintre, graveur, dessinateur né le 21 juillet 1858 à Tapiau, en Prusse orientale. Dès l’enfance, il se prend de passion pour la peinture et le dessin sous les encouragements de son père. Sa carrière va très rapidement se lancer et le jeuneartiste prend conscience de cette ascension fulgurante cependant sa confiance en lui sera toute sa vie menacée par la mélancolie et la dépression. Nous verrons ça un peu plus tard dans cet exposé. Il va faire son apprentissage à Königsberg, Munich et Paris où il est l’élève du peintre français William Bouguereau, entre 1885 et 1887. Corinth suit un enseignement de la peinture académique ettraditionnel, ce qui empêchera par ailleurs Corinth d’apprécier la récente révolution de l’impressionnisme français ainsi que la peinture moderne incarnée alors par Manet. A Munich, il est particulièrement influencé par Böcklin et Klinger et cherche à réinterpréter leur technique et leurs thèmes iconographiques à sa manière. Ce qui l’amène à se tourner petit à petit vers un art résolument moderne àl’encontre de son enseignement traditionnel. Il installe finalement son atelier à Berlin en 1900 et intègre la Sécession berlinoise [image 3] où il joue un rôle primordial. C’est une association d’artistes fondée en 1898 qui prônent un art moderne, ils sont en réaction contre le conservatisme. Lovis Corinth devient l’un des représentants les plus appréciés de l’art allemand. Il est promu président de laSécession en 1911 puis de nouveau en 1915 jusqu’à sa mort en 1925 à l’âge de 67 ans. En 1911, Corinth est atteint d’une attaque cérébrale qui va affecter en partie son art et participer à l’évolution de son style qui, à la fin de sa vie, oscille entre impressionnisme et expressionnisme. Il se libère ainsi du carcan du naturalisme qui l’empêchait de s’exprimer véritablement. C’est également àcette période que Corinth amorce une production artistique plus engagée notamment contre les injustices qu’il reproche à son époque, la guerre et la mort ; sa mort qu’il sent proche. Les arts graphiques interviennent, dans la carrière de l’artiste, à intervalles irréguliers mais on peut noter une recrudescence tardive de cette pratique à partir de son apoplexie qui manifeste une force expressivedévorante et une technique de mieux en mieux maîtrisée. Il achève son premier cycle de gravure en 1894 intitulé Tragi-comédies composé de neuf eaux-fortes dont Max Klinger est le parrain.
La particularité de cet artiste, comme nous le montre cette gravure réalisée entre 1920-1921, est qu’il a produit une grande quantité d’autoportraits sur tous les types de supports, un peu à la manière deRembrandt, son grand modèle auquel il vouait une véritable vénération. [Image 4] On peut envisager alors que l’autoportrait ne soit qu’un prétexte et qu’au-delà de l’art il y est un véritable travail d’introspection. [Image 4bis] Dans une première partie nous aborderons, le rôle majeur de cet art dans la carrière de Corinth. Puis dans une seconde partie, nous aborderons la dimension psychologique etreligieuse. Enfin, nous nous intéresserons à l’orientation expressionniste de son art.

I°/ Le rôle de l’autoportrait dans la carrière de Corinth
1) Description de l’œuvre
[Image 5] C’est un autoportrait réalisé à la pointe sèche. C’est une technique de gravure qui consiste à tailler directement la plaque de métal à l’aide d’une tige d’acier aiguisée du même nom. Les traits fins peuvent êtreobtenus avec une pointe en diamant, c’est généralement ce qu’utilisait Corinth dans ses œuvres. Cette technique ne permet pas de creuser un sillon net dans le support mais raye la surface de façon assez irrégulière. Sur les bords du sillon se retrouvent la matière crée par le sillage de la pointe (les barbes) et c’est à l’artiste de décider ou non de conserver les barbes pour créer des effets...
tracking img