Lt effecteurs

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2636 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les lymphocytes T effecteurs
Céline BEAUVILLAIN Laboratoire Immunologie et Allergologie CHU Angers Inserm U892, Equipe 15 Bat IBS Celine.beauvillain@univ-angers.fr

Lymphocytes B, T et NK
Sous populations Proportion Rôle dans dans le sang immunité 20 % adaptative

lymphocytes B

lymphocytes T • conventionnels TCR αβ CD4 et CD8 • non conventionnels TCR γδ

70 %
95 % 1-5 %

adaptativeinnée

lymphocytes NK (non B non T)

10 %

innée

Les lymphocytes T effecteurs

1-Les lymphocytes T αβ 1.1 Différenciation des lymphocytes T naïfs en lymphocytes T effecteurs 1.2 Rôle des sous-populations de lymphocytes T effecteurs 1.2.a Lymphocytes T CD4 1.2.b Lymphocytes T CD8

2-Les lymphocytes T non conventionnels

La recirculation des lymphocytes T naïfs
(Immunol. Today,1998, 8, 368)

Rate

Sang Lymphe Organes périphériques

ganglions Recirculation des lymphocytes

T naïfs = CD45RA, sortent du thymus et ensuite recirculent

1.1 Activation des lymphocytes T

T effecteurs mort
CPAg

mort mort T naïfs mort T mémoires Expansion clonale Différenciation

1.1 Activation des lymphocytes T naïfs : modèle des 2 signaux
Antigènes dans CMH TCR spécifique del’antigène

Spécificité de la réponse 1er signal
Cellules B Macrophages Cellules dendritiques

T
CPAg

Naïfs Effecteurs Mémoires

2ème signal Molécules de costimulation (CD80-CD86/CD28) nature et intensité de la réponse

Le 1er signal en absence de 2nd signal induit anergie ou mort

Les DC sont les seules CPA à stimuler les T naifs
Les DC migrent de la périphérie vers lesganglions Les DC expriment fortement les molécules de costimulation

Naive

1 Effectors

Memory

2 Effectors

Signal 1 Signal 2 CPAg = DC

+ +++

+ = ACTION

+ +/DC, Macro, B

+ = ACTION

Interaction Th/CPAg : molécules impliquées Th
adhérence 1er signal
activation antigénique CD11a CD18

IFNγ, IL-4, GM-CSF γ LFA1 TCR CD4 +++ CD54 MHC II CD80, CD86 B7RP-1 B7 H3 OX40L 4-1BBL LFA3CD40 TRANCE R

DC mature
ICAM-1

IL-2 prolifération survie

CD28 ICOS ? OX40 4-1BB CD2 CD40 L TRANCE

2eme signal costimulation

maturation + + + survie

IL-12, IL-1, IL-6

Photo, Institut Cochin

Molécules fournissant des signaux de costimulation aux lymphocytes T
Structure moléculaire Famille B7 Récepteur CD80 & CD86 CD80 & CD86 B7RP-1 PD-L1 & PD-L2 B7-H3 CD40 4-1 BB OX40 HVEMCD27 CD2 SLAM LFA-1 CD9/CD81/CD83 HSA DC-SIGN Ligand CD28 CTLA-4 ICOS PD-1 ? CD40 Ligand 4-1 BB Ligand OX40 ligand LIGHT CD70 CD48, LFA-3 SLAM ICAM-1, 2, 3 ? HSA ICAM-3

Famille TNF-R

Superfamille Immunoglobulines Integrin TM4 GPI-anchored protein C-type lectin

Les CD matures contrôlent aussi la polarisation des CD4+ : signal 3
IFNγ γ IL-2

DC immature

IFNγ γ

IL-12 +++

Th1DC1

PGE2, histamine

IL-12

non

Th2 IL-4

DC2

Des facteurs présents durant le processus de maturation des CD affectent leur capacité à induire de l’IL-12 et donc à favoriser la différenciation des lymphocytes T naïfs en CD4+ Th1 / Th2

Primo-activation des lymphocytes T naïfs dans le ganglion

Les trois signaux nécessaires à l’activation d’un LT naïf. Le signal 1 correspond àl’interaction CMH / peptide et TCR. Le signal 2 consiste en l’interaction entre les molécules de costimulation et leur(s) récepteur(s). Le signal 3 est donné par les cytokines environnantes.
Adapté de Gutcher et Becher, 2007.

Les lymphocytes T effecteurs

1-Les lymphocytes T αβ 1.1 Différenciation des lymphocytes T naïfs en lymphocytes T effecteurs 1.2 Rôle des sous-populations delymphocytes T effecteurs 1.2.a Lymphocytes T CD4 1.2.b Lymphocytes T CD8

2-Les lymphocytes T non conventionnels

Lymphocytes T
• Support Immunité adaptative Diversité Spécificité Mémoire Discrimination soi - non soi • Molécules à la base de ces propriétés Récepteur à Ag des lymphocytes T = TCR • Reconnaissent les antigènes présentés dans le contexte du CMH

Les sous populations de T effecteurs...
tracking img