Lucas c

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (549 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Actualité des arts

Exposition au palais des Beaux Arts de Lucas Cranach

Cette exposition nous plonge dans l'univers de Lucas Cranach, peintre de la Renaissance allemande, à travers lescontextes sociaux, culturels et artistiques de son époque. Grâce à ses nombreuses peintures, gravures et dessins, on y découvre toute une période de l'histoire européenne, ses fréquentations et les liensl'unissant avec ses contemporains allemands, italiens,...

La première oeuvre que j'ai choisi est sa représentation de « Samson et Dalila ». Celle-ci nous montre Dalila coupant les cheveux de Samsondans son sommeil. A travers cette peinture, Lucas Cranach évoque avec une certaine sensualité le pouvoir des femmes par le biais de la symbolique des cheveux, souvent utilisé dans l'art. En effet,pour Samson ses cheveux sont synonymes de force et ce thème sera repris également par d'autres artistes tels que Rubens, Giovanni Francesco Barbieri, Gustave Moreau,...

Si les cheveux peuventsymboliser la force, ils peuvent devenir synonyme de séduction, de beauté et d'amour, notamment dans la mythologie grecque avec Aphrodite et Vénus. Mais aussi de tentation et de luxure avec les sirènes etleurs longues chevelures rousses souvent associées à celle de Marie-Madeleine.

Dans l'art contemporain, les cheveux ont leur importance également :

Wenda Gu et ses installations réalisées àbase de cheveux (« God and Children » par exemple) deviennent un symbole historique, de mort, de vie, de changement, d'humiliation (le rasage des juifs).
Mona Hatoum avec son oeuvre « Traffic » oùl'on voit deux valises reliées par des mèches de cheveux. Celles-ci symbolisant le trafique d'être humain.
Delphine Balley qui travaillant avec des plasticiennes en cheveux, perruquières utilisel'esthétique des cheveux dans ses photographies pour narrer des histoires personnelles inspirées intimement de contes telle que la « princesse et la natte d'or ».

La deuxième oeuvre que j'ai...
tracking img