Lucie aubrac

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1200 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
[pic]

Identité :
Nom : Bernard (nom de jeune fille) puis Samuel
Prénom : Lucie
Pseudonyme : Aubrac
Date et lieu de naissance : le 29 juin 1912 à Paris
Date et lieu de mort : 14 mars 2007 à Issy-les-Moulineaux
Lieux de vie :
Enfance : en Bourgogne
Adulte : à Lyon, à Paris

Le milieu social 
Classe sociale, profession

Elle est issue du monde agricole : son père et sa mère étaientviticulteurs bourguignons.

Les débuts dans la vie :

Jeunesse et études : Lucie est une élève douée durant ses études et réussit avec succès le concours de l’Ecole Normale pour devenir enseignante. Puis, elle poursuit des études, toujours brillantes, d'histoire et géographie à la Sorbonne. Agrégée d'histoire, elle est nommée professeur à Strasbourg. Là, elle rencontre son futur mari Raymond.Ils se marieront en 1939, juste avant la guerre, et auront un enfant.

Profession : Elle est professeur d’histoire géographie et donne, en plus, des cours à Vannes où elle a, entre autres, Simone Signoret comme élève.

Traits de caractère, qualités intellectuelles

Elle avait de la conviction et croyait dur comme fer à ses idéaux.
Citation de Lucie Aubrac : « Si nous n’avions pas été fous,nous ne l’aurions pas fait »
Elle a de l’audace, du courage car, contrairement aux autres résistants majoritairement célibataires, elle et son mari avaient un enfant quand ils sont entrés dans la résistance. Ils connaissaient tous les risques qu’ils encouraient.

Les faits marquants de sa vie d’adulte, ses engagements 

Le contexte historique : En 1940, la France est sous l’occupation del’armée allemande et Pétain se lie aux Allemands.

Engagement (cause défendue) :
A l’âge de 17 ans, elle rencontre des militants communistes et est séduite par leurs idées, mais elle n’adhère pas au parti. Par des rencontres et par un voyage à Berlin en 1936 à l'occasion des Jeux Olympiques, elle prend brutalement conscience de la réalité du régime nazi et de son antisémitisme. En 1940, elle décideavec son mari de faire partie de la résistance.

Actions aux services de la cause :

En 1941, à Lyon, elle est l’une des co-fondatrices, avec notamment Jean Cavaillès, de Libération-sud, journal de la résistance. Là, elle rencontrera Emmanuel d'Astier de la Vigerie et beaucoup d’autres résistants. C’est à ce moment qu’elle et son mari prennent le pseudonyme d’Aubrac. Leur action est d’abordde distribuer des tracts et leur journal, mais aussi de rencontrer les gens pour leur expliquer la situation et l’envers du décor. Puis, Raymond Aubrac fait partie de l'armée secrète de Charles Delestraint. Il est arrêté par la police lyonnaise le 15 mars 1943, puis relâché. Lucie organise l'évasion de l'hôpital de l'Antiquaille de leurs compagnons. Le 21 juin, il est à nouveau arrêté, cettefois-ci par la Gestapo, à Caluire, en même temps que Jean Moulin. Raymond Aubrac est emprisonné à la prison de Montluc à Lyon. Refusant de laisser son mari aux mains des bourreaux nazis, Lucie Aubrac monte une opération armée pour le libérer. Dès le 28 ou 29 juin et en septembre, elle alla voir en personne le chef de la Gestapo à Lyon, Klaus Barbie, et le pria de la laisser voir son prétendu fiancédont elle était enceinte et d'autoriser leur mariage en prison. Lors de cette visite, elle lui fit parvenir les plans de l'évasion. C'est pendant un transfert, le 21 octobre 1943, que Lucie et ses compagnons attaquèrent, boulevard des Hirondelles, le camion allemand dans lequel se trouvaient quatorze résistants, dont son mari. Quatre allemands furent tués pendant l'attaque et les résistantsparvinrent à s'évader. En 1944, pour se protéger et parce que la situation devenait trop dangereuse pour eux, les Aubrac fuient en Angleterre où ils attendront la fin de la guerre.

Les autres engagements au cours de sa vie

Elle est chargée par le général De Gaulle de la mettre en place des Comités départementaux de Libération, et de participer à l'Assemblée Consultative du Gouvernement provisoire...
tracking img