Lucrece borgia

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 48 (11767 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
www.comptoirlitteraire.com

André Durand présente

‘’Lucrèce Borgia’’
(1833)

drame en trois actes en prose de Victor HUGO

pour lequel on trouve un résumé

puis successivement l’examen de :

l’intérêt de l’action (page 5)

l’intérêt littéraire (page 6)

l’intérêt documentaire (page 8)l’intérêt psychologique (page 10)

l’intérêt philosophique (page 12)

l’intérêt du spectacle (page 13)

Bonne lecture !

Acte premier : “Affront sur affront”

Première partie : on est sur une terrasse du palais Barbarigo à Venise

Scène 1 : Une fête de nuit s’achève sur la terrasse du palais Barbarigo, à Venise. Cinqjeunes seigneurs, un capitaine d’aventure, Gennaro, et le factotum de dona Lucrezia, Gubetta (connu de cette jeunesse sous le nom de Belverana, comme un gentilhomme castillan) devisent et racontent l’assassinat de Jean Borgia par son frère, César. Nous apprenons aussi que Gennaro n'a pas de père ni de mère connus mais qu'il est l'ami de Maffio Orsini. On évoque le souvenir du cadavre de JeanBorgia jeté dans le Tibre en 1497 par César Borgia : ils aimaient la même femme, leur sœur ; l’enfant de Jean Borgia a disparu ; les différents crimes de César Borgia sont rappelés : il recherche tous ses parents pour les faire périr et demeurer seul héritier du pape. Nous devinons aussi que Gennaro a un lien avec Lucrèce Borgia, sœur de César. Pendant ces propos, il a cédé au sommeil. Ses amiss’éloignent.

Scène 2 : Lucrèce arrive, masquée. On découvre le mystère des fausses identités de Gubetta et de Lucrèce qui, devant Gubetta, son âme damnée, personnage comique par son langage, nous ouvre son coeur : les différents ennemis qu’elle peut faire mourir mais qu’elle fait libérer alors qu’elle a une renommée de meurtre et d’empoisonnement. Son sursaut vers le bien serait provoqué par son besoind’être aimée. Elle n’a plus qu’un amour, honnête, épuré, celui de ce capitaine endormi, Gennaro, amour qui est, bien sûr, maternel. Mais, si nous le devinons, ce n’est pas indiqué, la révélation n’étant qu’esquissée ; d’où le quiproquo de Gupetta. Elle verse une larme, enlève son masque pendant une seconde pour sécher ses yeux. Deux hommes masqués et cachés l’ont reconnue, l’un est son mari, leduc Alphonse d’Este, qui, jaloux comme un tigre, croit surprendre une aventure galante, l’autre, Rustighello, étant son âme damnée.

Scène 3 : Deux jeunes amis de Gennaro, Jeppo et Maffio, ont reconnu aussi Lucrèce. Is vont chercher leurs compagnons. On remarque le quiproquo de Maffio qui veut sauver Gennaro de Lucrèce Borgia.

Scène 4 : Gennaro s’est éveillé ; une femme masquée l’a baisé aufront ; il la poursuit ; c’est Lucrèce qui revient avec lui et, à visage découvert, lui parle avec émotion de sa mère. Il lui confie son propre amour pour sa propre mère qu’il ne connaît pas mais dont il reçoit des messages. Lucrèce lit sa propre lettre.

Scène 5 : Les amis de Gennaro reparaissent et, sans merci, infligent à Lucrèce Borgia, qui est masquée, «affront sur affront» (c’est le titredonné par Hugo à cet acte), lui reprochant les crimes qu’elle a commis. Puis ils révèlent à Gennaro son nom. Aussi repousse-t-il Lucrèce, alors que le spectateur a compris qu’elle a pour lui est de tout autre nature. Elle tombe évanouie à ses pieds.

Deuxième partie : on est dans une place de Ferrare.

Scène 1 : Lucrèce, désormais haïe et méprisée de Gennaro, dernière honte, la seule qu’elleredoutât, rêve de se venger sur les cinq jeunes gens et de revoir le capitaine. Par un comique involontaire, Gubetta est heureux de voir Lucrèce revenue à la cruauté : elle commande un complot contre les cinq accusateurs et la protection de Gennaro.

Scène 2 : Gubetta, seul, étonné par l’intérêt de Lucrèce pour Gennaro, se désolidarise.

Scène 3 : Les seigneurs et Gennaro font partie d’une...
tracking img