Luigi pirandelle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2210 mots )
  • Téléchargement(s) : 1
  • Publié le : 29 avril 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Julie MARINOWER
Maya TADMOR
6G1

Luigi PIRANDELLO, « Un, personne et cent mille »

I. Biographie de l’auteur :

a) Sa vie :
Luigi Pirandello naît en 1867 en Sicile. Il a eu une enfance difficile ; il était partagé entre la douceur de sa mère et la violence et l’autorité de son père. Pirandello va développer une rancune envers son père, car irrespect concernant sa femme (sa mère), carreprésentation typique du mâle sicilien ; dont on retrouvera certaines caractéristiques dans ses pièces. Ces expériences de vie familiales, ces incompréhensions, ces trahisons, sont des racines de ce qu’aujourd’hui on appelle « le pirandellisme ».
Il fait ses études à Rome puis à Bonn et il s’y retrouva docteur en philosophie.

A cette époque les milieux politiques sont corrompus. Dans le Sud, lemécontentement gronde contre ces dirigeants romains qui semblent ignorer la détresse des provinces du Sud.
De retour de l’Allemagne il pouvait juger avec un grand esprit critique la Sicile de son enfance. L’humour vériste de Pirandello est fait de ce mélange d’amour pour la terre natale et de lucidité critique.  1

Ses ' uvres sont souvent inspirées de sa propre vie (sa femme, par exemple,finira démente).
De 1894 à 1926, il a écrit 7 romans et 246 nouvelles. Pirandello est mal à l’aise dans le roman, il pense en auteur de nouvelles.
En 1924, il adhère à l’idéologie fasciste mais sa carrière internationale l’écarte peu à peu du régime.
En 1934, Pirandello reçoit le prix Nobel de la littérature.
Il meurt en 1936.

b) Le pirandellisme :
Le pirandellisme n'est pas une philosophiethéâtrale stricte mais un ensemble de propositions qui créent une impression particulière : la communication n'est qu'un leurre ; le « moi » de chaque individu est multiple, éclaté, contradictoire ; il y a une contradiction profonde entre la mouvance de la vie et la fixité des formes artistiques. Mais le pirandellisme est surtout une façon de créer des situations théâtrales dont les tenants et lesaboutissants échappent au spectateur (ou au lecteur) et le propulsent dans une sorte de no man's land entre le certain et l'incertain, entre la fiction et le réel. 2

c) Lien avec le fascisme :
Nous n'avons jamais su avec certitude ce qui a poussé Pirandello à rejoindre le fascisme, mais certains parlent du fait que l'assassinat de Giacommo, lui a fait prendre conscience des problèmespolitiques de son pays, et que subitement, il a décidé de s'y intéressé. Il a donc à ce moment là découvert réellement la politique de son pays, et les idées qui différaient entre chaque parti.

Giacomo Matteotti était une grande figure de la politique italienne. Il faisait partie du parti socialiste Italien. Ce parti était le parti le plus opposé au parti de Mussolini, le parti fasciste.

1 Inspiréde http://www.alalettre.com/international/pirandello-intro.htm
2 http://erusamed.free.fr/pirandello/pirandello.htm
Matteotti passait son temps à dénoncer le parti fasciste, ses agissements et sa politique de la terreur et de la violence.
Il disparait en juin 1924 et son corps est retrouvé en aout 1924.
On apprendra beaucoup plus tard, que ce sont des fascistes qui l'ont enlevé et tué àcoups de couteaux. Mussolini ne revendiquera jamais cet acte.
Cependant, la même année, Pirandello se joint au parti fasciste et deviens un des protégés de Mussolini.
Non seulement sous la protection de celui-ci, il bénéficie également de son aide pour créer plus tard une compagnie théâtrale.
La raison pour laquelle Pirandello à joint se mouvement n'a jamais vraiment été élucidée mais on peutanalyser la venue de Pirandello au fascisme de plusieurs manières.
Premièrement, il l'a fait car c'était un antisémite profond.
Deuxièmement, il l'a fait car il était à court d'argent et pensait que, sous la protection de Mussolini, il pourrait écrire sans avoir à se soucier de ses finances?
Dernièrement, on pourrait croire que c'était une sorte de rébellion masquée.
Quoiqu’il en soit, nous ne...
tracking img