Lunaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1865 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 janvier 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
Salut , D'après vous : Peut-on renoncer a ses libertés?
j'ai étudié la question:
le "peut" signifie est-ce possible?
le "on" désigne un ensemble d'etre(voir tout les etres concernables par la question)
"renoncer":cesser de prétendre a quelque chose de façon volontaire.
"la liberté":il en existe plusieur forme : liberté d'autonomie , liberté économique , l'indépenance...

alors pour laproblématique : si la liberté est indivisible , coment n'en renoncer qu'a une part sans renoncer a la totalité?
Si l'existance est liberté , comment renoncer a la liberté sans renoncer a la vie , a l'existance?

Por ce qui est des différentes parties:
1renoncer a la liberté sous la contrainte,est-ce possible , comment ,ect.

il faudrai une transition , que je n'ai pas encore trouvé.
pour venira la 2nde partie qui serai:
2 renoncer librement a sa liberté
serai-ce vraiement rationel?
si non : pourquoi?
transition 3eme partie:???

partie 3)

ce a quoi l'Homme renonce ce n'est pas a sa liberté car cela est impossible, mais a l'esclavage des apétits ou/et du milieu extérieur.

Dans ce sujet , pourrai-je parler par exemple de l'instauration de la loi martiale:A partir de quandpouvons nous privilégier la sécurité au détriment de la liberté?

que pensez vous du travail que j'ai commencé , commen pourrai-je l'améliorer?Pouvez vous m'en dire plus ?
merci d'avance. .
--------------------------------------------------------------------------------
Aujourd'hui
Publicité



Poursuivez votre recherche

Recherche personnalisée ..--------------------------------------------------------------------------------
29/09/2004 - 04h57 Pierre de Québec



--------------------------------------------------------------------------------

Date d'inscription:juillet 2004
Localisation:Lévis (en façe de Québec)
Âge:51
Messages:2 486Re : Peut-on renoncer ses libertés?
Bonjour boardingman,

Envoyé par boardingman
Salut , D'après vous : Peut-onrenoncer a ses libertés?
Voilà une question profonde. Pour ma part j'y répondrais par l'affirmative pour toute personne vivant dans une démocratie. Pour les personnes vivant dans d'autres régimes, je ne saurais répondre automatiquement par un oui.

Dans un État "démocratique", les individues décident collectivement de renoncer à certaines de leurs libertés; c'est le contrat social souventformaliser par la loi fondamentale du pays : La constitution. Bref, l'État devient ni plus ni moins que le garant des libertés.

1renoncer a la liberté sous la contrainte,est-ce possible , comment ,ect.
Non, ce n'est pas possible de renoncer à la liberté par la contrainte. À mon avis, tout au plus, la liberté peut-elle être entravée, violée ou niée.

2 renoncer librement a sa liberté
serai-cevraiement rationel?
si non : pourquoi?
Il peut s'agir d'une décision tout à fait rationnel. Je te cite en exemple l'État démocratique.

partie 3)

ce a quoi l'Homme renonce ce n'est pas a sa liberté car cela est impossible, mais a l'esclavage des apétits ou/et du milieu extérieur.
Hum. Il me semble que tu inclus ici la réponse dans ta question de départ ! Mais de toute façon, je ne suis pasle fil de ta pensée dans "l'esclavage des apétits ...".

Dans ce sujet , pourrai-je parler par exemple de l'instauration de la loi martiale:A partir de quand pouvons nous privilégier la sécurité au détriment de la liberté?
L'une des prérogatives d'un État (démocratique ou non) est de pouvoir exercer la violence. Si l'État est démocratique i.e. représentatif des citoyens du pays, alors enprincipe, l'exercice de la sécurité au détriment de la liberté est un choix rationnel de l'État et pris dans l'intérêt des citoyens. Mais enfin, ici au Canada nous avons eu la triste expérience de l'application de la loi sur les mesures de guerre en 1971 et qui fut plus un prétexte politique d'un fédéralisme hypercentralisateur pour agir à l'égard d'un mouvement souverainiste émergent au Québec....