Lutte contre les violences faites aux femmes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2625 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Serie1 : Régimes de neutre (corrigé)
EX1 : Mise en évidence du danger électrique
230 V AC, 50 Hz

Rn

M1

M2

Rn = 22 Ω, l'impédance de l'homme vaut 1000 Ω. Le défaut électrique de la machine M2 est franc (la carcasse est directement reliée à la phase). 1. Tracer le schéma équivalent électrique de la maille dans laquelle circule le courant de défaut.
230 V

Rn Uc

2. Déterminer latension de contact de la machine M2 par rapport au sol.

Uc =

230 × 1000 = 225 1000 + 22 225 = 225.10 −3 1000

Uc = 225 V 3. Déterminer le courant de choc supporté par la personne.

Ic =

Ic = 225 mA 4. La personne est-elle en danger ? Oui, la personne est en danger car Ic > 30 mA (Seuil de paralysie respiratoire) 5. En combien de temps l'installation doit-elle être coupée si la tensionlimite de sécurité admise est de 25 V AC ? (voir courbes de sécurité). D'après la courbe de sécurité, l'installation doit être coupée en moins de 20 ms EX2 : Mise à la terre de toutes les machines 230 V AC, 50 Hz

Rn

Ru

M1

M2

Rn = 22 Ω, Ru = 22 Ω, l'impédance de l'homme vaut 1000 Ω. Le défaut est toujours franc. 1. Tracer le schéma équivalent électrique de la maille dans laquellecircule le courant de défaut. Approximation : Le courant passant dans le corps humain (Ic)est négligeable (< 2%) par rapport au courant de défaut (Id).
230 V

Ru Ic

Rn Id

Uc

2. Déterminer la tension de contact de la machine M2 par rapport au sol.

Uc =

230 × 22 = 115 22 + 22

Uc = 115 V. 3. Déterminer le courant de choc supporté par la personne.

Ic =

115 = 115.10 −3 1000230 = 5,22 22 + 22

Ic = 115 mA. Vérification de l'approximation :

Id =

Id = 5,22 A 4. La personne est-elle en danger ? Oui, la personne est en danger car Ic > 30 mA. En combien de temps l'installation doit-elle être coupée si la tension limite de sécurité admise est de 25V ? (voir courbe de sécurité) L'installation doit être coupée en moins de 70 ms. 5. Le fait de relier les carcasses desappareils à la terre est-elle suffisante ? Pourquoi ? Non, cette condition est nécessaire mais pas suffisante car la tension de contact est dangereuse. EX3 : Protection de l'installation par un dispositif de détection du courant résiduel

230 V AC, 50 Hz

DDR

Rn

Ru

M1 M2 3 kW

Rn = 22 Ω, Ru = 22 Ω, l'impédance du corps humain vaut 1000 Ω. La résistance de défaut (Rd) (résistance decontact de la ligne sur la carcasse de la machine) vaut 120 Ω. La machine consomme au moment du défaut une puissance de 3 kW (cas du chauffage de l'eau dans une machine à laver). 1. Tracer le schéma équivalent électrique de la maille dans laquelle circule le courant de défaut. Approximation : Le courant passant dans le corps humain (Ic)est négligeable (< 2%) par rapport au courant de défaut (Id). 230 V

Rd

Ru Ic

Rn Id

Uc

2. Déterminer le courant dans la phase et dans le neutre.

Id =

223 = 1,40 120 + 22 + 22 P 3000 = = 13,0 U 230

Id = 1,40 A Iph = In + Id

In =

In = 13,0 A Iph = 13,0 + 1,40 = 14,4 Iph = 14,4 A 3. Déterminer la tension de contact de la machine M2 par rapport au sol.

U c = 1,40 × 22 = 30.8
Uc = 30,8 V Ic = 30,8 mA 4. La personne est-elle endanger si la tension limite de sécurité est de 25 V ? Même question pour une tension de sécurité de 50 V. Pour une tension de sécurité de 25 V, cette personne est en danger, mais pas pour une tension de sécurité de 50V 5. Déterminer le courant différentiel minimum que doit détecter le DDR où la tension limite de sécurité est 50V.

I dmin =

50 = 2,17 22

EX4 : Mise en évidence du problème del'élévation de la résistance de Ru La machine 2 est toujours en défaut (défaut franc). La résistance Ru vaut maintenant 100 Ω. 1. Déterminer la tension de contact supporté par la personne.

Uc =

230 × 10 = 189 22 + 100

Uc = 189 V 2. Déterminer le courant différentiel que doit détecter le D.D.R..

Id =

230 = 1,88 22 + 100

Id = 1,88 A 1. Problème de la rupture du conducteur de...
tracking img