Luxe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1239 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Prenez garde au

plagiat

… les conséquences pourraient être importantes !
En général, un travail académique repose sur la lecture de textes écrits par divers auteurs. Il est donc tout a fait normal de s’inspirer des idées, des descriptions factuelles, des analyses ou des arguments d’autres personnes. En fait, il est impossible d’être totalement original dans la rédaction d’un document. Or,ce que ces auteurs ont écrit leur appartient. Il convient donc de respecter certaines règles éthiques concernant l’emprunt de leurs idées, leurs analyses, de leurs descriptions factuelles ou leurs arguments. Il faut, d’une part, que cet emprunt soit explicitement mentionné : il ne faut pas que vous fassiez passer les mots ou les paroles d’un autre pour les vôtres. D’autre part, il faut que lasource originale soit clairement identifiée, de manière à ce que votre lecteur puisse la retrouver. Une personne qui ne se conforme pas à ces règles éthiques commet ce que l’on appelle du « plagiat ». D’après le règlement universitaire, plagier, c’est reproduire « textuellement un passage provenant d’un texte » (livre, article, dictionnaire, site internet …) dont l’étudiant ou l’étudiante « n’est pasl’auteur sans indiquer clairement la source » ou encore reproduire des idées, des descriptions factuelles, des analyses ou des arguments « dans ses propres mots sans indiquer clairement leurs sources »1.

« Fraude » article 10.9.3.1(a), des Règlements universitaires du premier cycle, dans Répertoire Premier cycle, 2005-2006, Moncton : Université de Moncton, p. 37.
1

Voici quelques exemplesacceptables
L’extrait dont vous souhaitez vous servir est le suivant :
De prime abord, les 189 États qui siègent aux Nations unies témoignent, par leur seule présence et leur égalité juridique de l’universalisation du mode de construction étatique. Tous sont effectivement constitués en ordres juridiques sur un espace territorial bien circonscrit. De même, tous s’organisent-ils autour d’un centrepolitique distinct. Mais il ne faut pas pour autant conclure à l’unité du modèle étatique.*
* Josepha Laroche, Politique internationale, 2ième édition, Paris, Librairie générale de Droit et de Jurisprudence, 2000, pp. 72-73.

Emprunts acceptables
Vous écrivez :
Ainsi Laroche avance que «les 189 États qui siègent aux Nations unies témoignent, par leur seule présence et leur égalité juridiquede l’universalisation du mode de construction étatique. Tous sont effectivement constitués en ordres juridiques sur un espace territorial bien circonscrit. De même, tous s’organisent-ils autour d’un centre politique distinct. Mais il ne faut pas pour autant conclure à l’unité du modèle étatique.» (2000, pp. 72-73) Cela est acceptable parce que l’extrait recopié est placé entre guillemets et que laréférence précise est indiquée.

Vous écrivez :

Laroche (2000, pp. 72-73) note que même si les États membres des Nations unies possèdent tous plus ou moins les mêmes attributs politiques et juridiques tels un territoire et un gouvernement central, «il ne faut pas pour autant conclure à l’unité du modèle étatique.» Cela est acceptable car l’idée, l’analyse la description factuelle etl’argument de l’auteure sont brièvement résumés, l’emprunt direct au texte est placé entre guillemets et la référence précise est indiquée.

Vous écrivez :

Selon Laroche (2000, pp. 72-73), même si les États possèdent tous plus ou moins les mêmes attributs politiques et juridiques, l’existence de ceux-ci ne permet pas d’établir l’uniformité d’un standard étatique. Cela est acceptable car l’idée,l’analyse, la description factuelle et l’argument de l’auteure sont bien résumés dans des mots autres que ceux qu’elle utilise et car la référence à la source d’inspiration est clairement indiquée.

Voici quelques exemples inacceptables
L’extrait dont vous souhaitez vous servir est le même :
De prime abord, les 189 États qui siègent aux Nations unies témoignent, par leur seule présence et leur...
tracking img