Lyrisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (284 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le lyrisme :
- Expression des sentiments personnels, souvent douloureux (perte de l'être aimé, fuite du temps)
- Présent dans la poésie romantique, forme poétique exaltée.
- 2epartie du 19e, avec Baudelaire, change de forme : exaltation disparait, sentiments s'expriment par la musicalité. Retrouve son sens étymologique (Lyre, Appolon et Orphée chantent peined'avoir perdu Eurydice.

BAUDELAIRE (1821-1867)
-1er "poète maudit" (Poètes succédant aux romantiques : Verlaine, Rimbaud..)
- Vie de bohème.
- Vie amoureuse tumultueuse.
- Fleursdu Mal 1857 (Recueil de poèmes) : scandale, procès pour "outrage aux bonnes moeurs"
- Meurt conditions misérables, à l'image de sa marginalité (Seul, etc..)

HARMONIE DU SOIR(Baudelaire)

Poème :

Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
Valsemélancolique et langoureux vertige !

Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
Valse mélancolique et langoureux vertige !
Le ciel est tristeet beau comme un grand reposoir.

Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir;
Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
Du passé lumineux recueille tout vestige !
Le soleil s'est noyé dans son sang quise fige...
Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !

Poème lyrique car :
- Mélancolie du poète, musicalité : reprise même vers, allitérations nombreuses, évocation violon etvalse.
- Temps qui passe "S'évapore" "Souvenir" "Vestige", etc..

Personnification : Procédé qui transforme un objet ou un animal en personne.
Ex : "Le violon frémit comme un
tracking img