Lyrisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1807 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LES REGISTRES

LE LYRISME

Le registre lyrique fait entendre une voix qui livre des sentiments et des émotions. Il est par excellence le registre du discours amoureux : l’intensité du lyrisme, qui donne à l’expression un rayonnement particulier, permet de communiquer la douceur ou la véhémence des sentiments, notamment dans les textes poétiques. Le destinataire reconnaît, dans laconfidence intime, ce qu’il pourrait lui-même éprouver.
Le registre lyrique est par excellence le registre de l’affectivité. Centré sur l’expression individuelle des sentiments, il recourt aux ressources mélodiques du langage : en prose comme en vers, le langage lyrique cherche à rejoindre le chant.
Même s’il a des liens privilégiés avec la poésie, le registre lyrique traverse tous les genres et tousles arts.

I°) Qu’est-ce que le Lyrisme ?
1°) Un registre de l’affectivité

Caractérisé par une forte implication du Moi dans le discours, le registre lyrique est le langage de la sensibilité. Le ton est tantôt celui de la passion, exalté et véhément, tantôt celui de la confidence, méditatif et contemplatif.
Le registre lyrique correspond à l’expression de sentiments personnels.L’auteur dit son trouble, il interpelle les autres pour leur faire partager ses états d’âme, son bonheur ou sa mélancolie. Il confie une émotion dans laquelle chacun peut retrouver ses propres sentiments.

2°) L’expression du Moi

En exprimant des sentiments à la première personne, le registre lyrique met en scène une relation d’intimité. Il crée un effet de proximité entre celui qui s’exprime etle lecteur.
- Le lyrisme accorde la première place à la subjectivité du locuteur : c’est un je omniprésent qui évoque les joies et les souffrances de se vie personnelle. L’émetteur exprime directement ce qu’il éprouve. Il est fortement présent dans le texte. Les marques de cette présence sont les pronoms personnels, les pronoms possessifs ainsi que les adjectifs possessifs de la premièrepersonne du singulier et du pluriel. La fonction expressive du langage joue un rôle essentiel.
- Dans un texte poétique, le je s’identifie le plus souvent à la personne du poète. Mais le discours lyrique ne se réduit jamais à un témoignage autobiographique : il atteint souvent une valeur universelle. Le poète lyrique est semblable à Orphée : il traverse la nuit et dit à travers son chant le bonheurd’aimer, l’exaltation des instants heureux, mais aussi le chagrin et la mélancolie des hommes.

3°) L’invocation d’un destinataire

Le lyrisme requiert aussi la fonction injonctive du langage :
- tantôt le locuteur se prend lui-même comme destinataire : il s’adresse à son âme ou à son cœur, comme par un dédoublement du Moi ;
- tantôt il interpelle l’être aimé, dans un dialoguefictif ;
- tantôt il confie ses souffrances ou ses joies au lecteur, ou prend l’humanité à témoin de son destin, ou s’adresse à Dieu comme dans une prière.

4°) Le jeu des pronoms

Dans le registre lyrique, l’auteur ou le personnage cherchent à partager leurs sentiments avec celui à qui ils s’adressent. Les marques de cette sollicitations sont les pronoms personnels (tu, vous...), lespronoms possessifs (le tien, le vôtre...), ainsi que les adjectifs possessifs (ton, ta, votre...) de la deuxième personne du singulier et du pluriel.
Le registre lyrique tisse un réseau de relations entre le moi intime et celui qu’il sollicite. Le jeu des pronoms appuie et amplifie cette proximité. Le vous donne un caractère solennel à la sollicitation, le tu soulignes l’intimité, le nousrapproche.
Par ailleurs, la progression et l’alternance du je et du tu instaure un dialogue exprimant la distance ou le rapprochement entre le moi intime et celui qu’il sollicite.
Le registre lyrique laisse ainsi entendre la voix de celui qui exprime ses émotions et confie son trouble au lecteur, qui peut s’identifier à lui à travers le jeu des pronoms.

4°) Les thèmes...
tracking img