Mémoire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1595 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION DU MEMOIRE

En France, le marché boursier est représenté par la Bourse de Paris, rebaptisé en 2000 Euronext Paris, filiale d’Euronext et désormais membre du groupe NYSE Euronext. Euronext Paris est donc le marché officiel des actions en France. Euronext Paris est une place incontournable en Europe. En 2007, les capitaux levés se sont établis à 3,4 milliards d’euros sur ce marché.Les sociétés, françaises ou étrangères, inscrites sur l’Euronext Paris, restent soumises aux autorités et aux procédures françaises tandis que le classement des marchés réglementés nationaux est maintenu. Euronext Paris est une place organisée, qui s’oppose aux marchés de gré à gré. Il est doté d’organismes qui réglementent les émissions et les transactions, organisent les cotations, veillent aubon déroulement des opérations et garantissent la standardisation des produits et des procédures. chargée du fonctionnement, de la sécurité et de la transparence des marchés boursiers français. Elle fixe notamment les règles d’admission à la cote et de radiation, les règles de fonctionnement (diffusion des cours, enregistrement des transactions, règlements livraisons, gestion des systèmes decotation, etc.), sous le contrôle de l’AMF (qui est l’Autorité des Marchés Financier en France). A noter, que depuis le 1er janvier 2008, les sociétés sont cotées sur le marché «Euronext Paris», et non plus sur l’Eurolist.
En Mai 2005 est apparu Alternext, qui est un marché où l'accès est simplifié et où les obligations sont allégées. Ce marché a été pensé, conçu pour les PME. Ce marché est régulémais non réglementé au sens des directives européennes sur les services en investissement. Alternext est cependant organisé et régulé par Euronext, et impose aux sociétés cotées d’informer régulièrement les investisseurs. Alternext a été créé pour offrir une alternative de cotation aux petites et moyennes entreprises désireuses d’accéder au marché financier sans disposer nécessairement des moyenshumains et financiers adaptés aux obligations d’accès au marché réglementé. Les sociétés candidates à l’introduction doivent simplement disposer d’un historique de deux années de comptes et peuvent adopter le référentiel comptable de leur choix (normes domestiques ou IFRS).
A côté de ces marchés, il existe également des marchés non réglementés, organisés par Euronext, mais qui ne bénéficient pasde la qualité de marché réglementé au sens de la directive européenne. Les émetteurs ne sont pas soumis à des règles de diffusion d’informations.
En France, le Marché Libre, créé en 1996, s’adresse aux petites et moyennes entreprises qui souhaitent accéder au marché financier, sans pour autant satisfaire aux critères d’admission des autres marchés de NYSE Euronext. Ce marché est souvent présentécomme une première étape boursière car il a permis à un grand nombre d’entre elles de rejoindre un autre marché d’Euronext Paris SA.
Les entreprises étrangères ont donc un panel de possibilités pour s’introduire sur le marché boursier Français.
La place de Paris devrait aussi s'internationaliser avec l'arrivée de sociétés étrangères. Dans le sillage des britanniques Assima et Slough Estatescette année, le fabricant de chaussures de luxe Bexley ou encore la société chinoise de biotechnologies Watson Biotech pourraient se lancer dans l'aventure.
L’introduction en bourse d’une entreprise est une étape importante dans le plan stratégique. Elle permet de profiter de tous les avantages liés à la cotation sur le marché, la notoriété s’accroît et l’accès aux sources de financementaugmentes et se diversifie, les coûts sont donc moindres grâce à la désintermédiation. La cotation boursière offre pour l’entreprise, une meilleure visibilité auprès des différents acteurs du marché financier et pour le grand public. La cotation de l’entreprise est évaluée quotidiennement et ses résultats sont régulièrement commentés par les analystes et les gestionnaires de portefeuille.
Le choix...