Mémoires

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2338 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 juin 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Correction
DSTH2

Composition�:
SUJET�: ��M�moires de la Seconde Guerre Mondiale: guerre des m�moires�?��

Analyse du sujet�:
Cadre chronologique => non pr�cis� mais suppose de la fin de la Seconde Guerre mondiale , soit le 8 Mai 1945 pour la partie europ�enne de la guerre � nos jours
Cadre spatial => non pr�cis� mais le chapitre portait sur les m�moires de la guerre en FranceM�moires�=> il s'ag�t des m�moires collectives cad l'ensemble des souvenirs sp�cifiques d'une communaut�, d'un groupe ou d'une nation / le pluriel renvoie � l'id�e quen fonction des groupes, des r�gions ou des id�es politiques il existe diff�rentes m�moires.
La seconde Guerre mondiale => P�riode qui s'�tend de septembre 1939 � Mai 1945 pour la partie europ�enne. Les sp�cificit�s de la chonologie enFrance�: la dr�le de guerre jusqu'au printemps 1940 - la guerre �clair et la d�faite en Mai -Juin 1940 - L'occupation et la France de Vichy - La r�sistance ext�rieure et la r�sistance int�rieure - La Lib�ration
��Guerre des m�moires�� => Il s'ag�t de relations conflictuelles, d'oppositions, de contradictions entre les diff�rentes lectures
��?�� => il faut confirmer ou non cette id�e de ��guerredes m�moires�� en montrant ses modalit�s et ses nuances.

Poser une probl�matique
Dans quelle mesure peut - on parler d'un conflit des m�moires de la Seconde guerre en France depuis 1945�?

Plan d�taill�
I.L'immediat apr�s - guerre�: la premi�re guerre des m�moires
1.le souvenir ecran de la liberation et la naissance du mythe resistancialiste
Douleur de la d�faite et des ann�esd'occupation = traumatisme mais v�ritable volont� de tourner la page => Se souvenir simplement de la Lib�ration comme souvenir gommant, occultant les autres
1944-1946�: c�l�bration de la victoire et du deuil ( 11 Novembre 1945 - 15 d�pouilles sont r�unies autour de la flamme du soldat inconnu, incarnant les diff�rentes formes de Resistance et les diff�rentes victimes)
R�sistancialisme consiste en lacroyance que tous les Fran�ais furent des R�sistants

2.un mythe resitancialiste recup�re par des courants tres divers Dans un contexte de guerre froide naissante
1.Le r�sistancialisme gaulliste
Volont� de recr�er une coh�sion nationale pour rendre la France gouvernable et permettre la reconstruction de la R�publique et du territoire => clemence de l'�puration l�gale notamment � l'�gard desfonctionnaires
Valorisation de la France libre de Londres, du combat militaire et des FFL en particulier
Valorisation de la France dans le camp des vainqueurs
Vichy�: une parenth�se de l'histoire

2.Le r�sistancialisme communiste
Volont� de montrer le r�le du PCF dans la R�sistance int�rieure et la lutte clandestine
Volont� d'effacer la signature du Pacte germano - sovi�tique et l'entr�etardive en r�sistance du PCF
Image du parti martyr => ��parti des 75�000 fusill�s�� qui extrapole les chiffres
Valorisation du r�le du peuple, de la classe ouvri�re, des ��sans grades�� qui contrairement aux �lites n'ont pas collabor�

3. Le r�sistancialisme ��mar�chaliste��
Lors du proc�s de P�tain, et surtout avec la naissance de la Guerre Froide, les avocats de P�tain et des intellectuels dedroite ( livre de Robert Aron en 1954 �� Histoire de Vichy��) dans les ann�es qui suivent vont d�velopper ��le mythe du glaive et du bouclier���: ainsi � sa mani�re le Mar�chal P�tain aurait permis de prot�ger la France d'une situation bien pire en maintenant un Etat ind�pendant et aurait �vit� � la France de glisser dans la guerre civile sachant que la r�sistance int�rieure �tait noyaut�e par lescommunistes
Il s'ag�t de d�fendre l'honneur du h�ros de Verdun

3.Des querelles politiques autour de la question de la memoire
La question de l'�puration sauvage et de l'interdiction des milices patriotiques / La question de la cl�mence de la justice r�publicaine � l'�gard de certains groupes sociaux en particulier �lites �conomiques et hauts fonctionnaires => opposition des m�moires en...