Méthodo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1202 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 juillet 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
1
ELEMENTS SUR LA METHODOLOGIE DU MEMOIRE  50 pages de corps de texte maximum (à rajouter : annexes éventuellement ; table des matières etc…). INTRODUCTION : ► une introduction de 5-6 pages au minimum, comportant les points suivants :
- amener le sujet
- dimension historique et géographique (droit comparé) le cas échéant du sujet
- définitions juridiques nécessaires au traitement du sujet
-l’intérêt du sujet ; les différentes questions posées ; les enjeux et vos éléments de réponse
- l’idée principale que vous démontrez.
- l’annonce du plan : le plan sert à organiser votre argumentation, en vue de faire une démonstration (arguments à l’appui de la problématique). L’annonce de plan ne doit pas être un catalogue des différentes parties qui suivent. Elle doit être explicite,c’est-à-dire qu’elle doit permettre au lecteur de repérer immédiatement le lien logique qui existe nécessairement entre la première et la seconde partie de votre mémoire  l’ensemble devant donner envie au lecteur de lire la suite…
PLAN : ► le mémoire comporte 2 ou 3 parties. Le plan en deux parties est plus facile à manipuler ; le lien logique entre deux parties apparaît en effet plus facilement que pourun plan en trois parties. ► ne pas multiplier les subdivisions, surtout pour un mémoire de 50 pages. Evitez de « saucissonner » les développements et de vous retrouver avec des paragraphes de 10 lignes ! Les subdivisions sont les suivantes : Titre / Chapitre / Section / § / A / 1°) ► des titres explicites
2
NOTES DE BAS DE PAGE : ► vous devez toujours citer vos sources, et ne pas vous approprierles idées d’un auteur sans le citer (soit entre guillemets si c’est une citation proprement dite, soit en faisant référence en note de bas page à l’ouvrage ou à l’article concerné, qui vous a inspiré le développement). ► utilisez le système des notes de bas de page (menu insertion, note de bas de page). En plus de la citation des sources, elles peuvent servir à développer une idée dont l'issuen'est pas déterminante pour la suite du paragraphe, ou qui alourdirait le paragraphe. ► les références bibliographiques glissées en notes de bas de page doivent respecter les normes applicables à la bibliographie. TABLE DES MATIERES ET SOMMAIRE : ► la table des matières se trouve à la fin du document. Elle reprend de manière exhaustive toutes les subdivisions du mémoire et renvoie aux pagescorrespondantes. ► la table des matières ne se confond pas avec le sommaire, lequel se place au début du mémoire et ne dépasse pas une page. Il seulement rend compte des grandes subdivisions du mémoire. Il permet au lecteur, d’emblée de cerner l’économie générale du mémoire. BIBLIOGRAPHIE : ► elle contient les références détaillées (auteur, titre, année, édition ou revue, etc.) des ouvrages ou desarticles de référence pour le sujet choisi. ► on ne vous demande pas d’être exhaustif, mais d’avoir consulté et utilisé les références principales. Il est inutile de citer en bibliographie des références que vous n’avez pas du tout consultées (mais vous pouvez avoir consulté des références sans les avoir utilisées dans le texte).
► essayez d’adopter un système clair de référence et n’en changez pas.
3► il faut classer, à l’intérieur de chaque rubrique, les références par ordre alphabétique. ► pour un ouvrage réédité ; citez toujours la dernière édition. ► présentation en mode justifié (aligné), comme pour le texte. Ex. de présentation :
I- OUVRAGES, THESES et MEMOIRES
DRAGO (G.) (dir.), L’application de la Constitution par les Cours suprêmes (Conseil constitutionnel, Conseil d’Etat, Cour decassation), Dalloz, Thèmes et commentaires, 2007, 165 pages. MONTALIVET (P. de), Les objectifs de valeur constitutionnelle, Dalloz, Bibliothèque parlementaire et constitutionnelle, 2006, 650 pages.
II- DOCUMENTS OFFICIELS
KOSCIUSKO-MORIZET (N.), rapport n° 1595, présenté au nom de la commission des lois constitutionnelles de l’Assemblée nationale, sur Le projet de loi constitutionnelle...