Ma bohéme

Pages: 5 (1061 mots) Publié le: 11 juin 2009
I. L’expression d’un idéal poétique

A. Liberté et révolte
La liberté présentée comme une fuite en avant :

Titre : Dès le départ, inscription dans la thématique du voyage, topos du peuple voyageur, symbole de l’errance et de la liberté.

Mise en relief du mouvement en avant du poète les verbes de mouvement : « Je m’en allais »/ « J’allais » et le lexique : « course »/ « routes » querapproche une parenté phonique [ou].

La liberté du poète se manifeste aussi par le fait qu’il semble se dissoudre pour ne plus être qu’une instance réceptrice, et ne devient plus que le lieu d’une sensation : « je les écoutais », « je sentais ».

L’idée de révolte est suggérée par la présence de ses « poings dans [s]es poches crevées » et par la référence implicite à la fugue même si Rimbaudrefuse l’aspect biographique et ne fait par de référence directe à ses propres fugues.

B. Un dépouillement volontaire
La progression du poète s’accompagne d’une disparition, presque d’une dissolution de ses vêtements : « poches crevées », « Mon paletot devenait idéal », « Mon unique culotte avait un large trou ».

L’emploi du singulier va également dans ce sens.

Il utilise également lamétaphore du Petit Poucet, autre représentation de la pauvreté.

Euphémisme : « Mon auberge était à la Grande-Ourse » montre que pour le poète le dénuement n’est pas une souffrance et qu’il est sublimé, ce que suggère également la comparaison « des gouttes de rosées » à « un vin de vigueur ». Ce rapprochement est resserré par le choix du chiasme : « auberge » [protection], « Grande-Ourse » [ciel]/ «étoiles » [ciel], « frou-frou » [protection : jupon maternel].

Le fait de ne pas être protégé de la nature est vu comme une richesse car la perte matérielle s’inverse en richesse cosmique.

C. La richesse cosmique

Si le poète s’appauvrit matériellement, en même temps il s’approprie le monde, la nature et le cosmos, cela est visible par l’utilisation de déterminants possessifs et du glissementqui s’opère des possessions réelles et matérielles à l’appropriation spirituelle : « mes poches », « mon paletot », mon unique culotte »/ « mon auberge »/ « mes étoiles ». « mes souliers » semble être un retour à la matérialité mais cette impression est démentie par la polysémie du mot « pied » qui signifie une partie du corps mais aussi une syllabe en poésie latine, ce que suggère le mot « lyre »(instrument de musique, symbole de l’inspiration artistique) à proximité. Peu à peu l’âme du poète et celle du monde semblent se confondre. De même que la trivialité est sublimée par l’inspiration poétique puisque les « élastiques » de ses souliers deviennent des « lyres ». Il se fond même dans la nature puisqu’il reçoit des « gouttes de rosée » sur son front.

De même, au singulier de lapauvreté initiale se substitueront les pluriels de la nature généreuse et de la fécondité poétique : « mon paletot », « mon unique culotte », « mon auberge »/ « amours splendides », « des rimes », « mes étoiles », « des gouttes », « des ombres fantastiques », « des lyres ».

II. Critique de l’art poétique

A. L’inscription dans une tradition

L’inscription dans une forme classique semble primerdans ce poème : il s’agit, en effet, d’un sonnet, composé de 2 quatrains et de deux tercets, en alexandrin, composé de rimes embrassées (2 quatrains) puis de rimes plates et croisées (2 tercets). Les rimes sont suffisantes et riches (crevées, rêvées (C+V) ; trou, frou-frou (C+V)/ idéal, féal (V+V+C) ; course, Ourse (V+C+C). Il respecte également l’alternance de rimes féminines et masculines.Cette volonté semble s’accompagner du choix d’un lexique courtois et vieilli : « féal » qui signifie son attachement à la muse qui est sa Dame.

La mise en valeur de l’inspiration avec les références à la « muse » qui est convoquée de façon impérative et impatiente dans une apostrophe exclamative, et sa familiarité avec elle est soulignée par le tutoiement : « j’étais ton féal » ; ainsi que...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Ma bohème
  • Ma bohême
  • Ma bohème
  • Ma bohème
  • Ma bohème
  • Ma Boheme
  • Ma bohème
  • Ma bohème

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !