Ma cousine anne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2248 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
ANNE, MA COUSINE ANNE...

A toi, petite Anne
A toi, Frédéric
A vous tous, dont les ailes ont été brisées en plein vol....

Semaine 1

Un simple message sur le répondeur: “Ma chérie, c’est terrible! Rappelle-moi. C’est Anne! Elle est dans le coma”.

Un simple message, quelques mots, rien de plus, rien de moins, et pourtant!... Le poid est immense, le plexus se torsade, la gorge se noue.Quelques secondes ... une éternité.

Les nouvelles courent; bribes anarchiques, saccadées et télégraphiques : “Dimanche, jardin, malaise, ambulance, Lariboisière, urgences, rupture d’anévrisme, intervention, coma”.

Comprendre l’incompréhensible. Comment imaginer l’inimaginable?

Anne? Non!? Notre Anne?!

La petite Anne, la cousine de mon enfance, petite silhouette à bicyclette sillonnantle jardin de mes étés d’insouciance!
Anne, l’adolescente égarée à la silhouette longiline, mélange inconscient d’élégance et de nonchalance.
Anne, devenue jeune femme, énigmatique et secrète. Cette “femme enfant”, juste aperçue, jamais vraiment vue. Pourtant n’était-elle donc pas là lors de la dernière réunion de famille? Si. Je me souviens de la chaleur de nos baisers, de la joie de nousrevoir, mais tout est allé trop vite. Trop vite pour te réapprivoiser, sauvage petite Anne.

Un souffle de fraîcheur passe dans ma mémoire! Deux petites silhouettes se détachent. Deux petites filles aux cheveux en bataille aperçues dans le sillage de leur mère. Les deux petites filles d’Anne! Petites soeurs élevées par leur mère, nées de deux pères différents - peut-être pas indifférents - maispartageant la même absence.

Puis le souvenir charmant se charge d’angoisses et d’appréhensions, des questions sans réponses se croisent et se recroisent, tissage d’une étoffe que l’on pressent pesante et sombre. Où sont-elles? Que font-elles? Ces petites filles presque inconnues, petites victimes d’une tempête familiale annoncée.

Il n’est pas une heure où mes pensées ne s’envolent vers Anne.Semaine 2

Une semaine s’est écoulée et la vie s’organise autour d’Anne, avec ses rituels, ses horaires de visites, ses bulletins de santé.

Comme nous le pressentions, les petites filles sont séparées et chacune a retrouvé son papa. Nous assistons tristement aux premiers pas de “valse des petites filles”, tel un nouveau spectacle dont la critique aurait écrit: “Mauvais ballet moderne, danseau rythme destructuré, une création contemporaine sans équilibre. Mais comment font les artistes?” Mais que pouvons-nous faire? Les pères sont là. Chacun a récupéré sa progéniture.

Qu’en penses-tu, toi, Anne?

Poussée par nos souvenirs partagés, par nos liens familiaux et par ma simple tendresse pour toi, je viens te voir.
Si je ne suis pas encore allée à l’hopital, ce n’est pas par crainteou par appréhension, mais par pudeur. Ta pudeur, Anne. Une sorte de pudeur par procuration. Aimerais-tu que l‘on te voit ainsi, toi si fière et si pudique?
Toi qui n’a jamais rien demandé à personne, toi si proche et pourtant si lointaine.

Aimerais-tu que l’on te voit ainsi?

Nous viendrons te voir en ce Lundi après-midi frais mais clair. Maman et ma tendre soeur aînée m’accompagnent. Plusnous approchons de toi et plus nos rires se font faciles et factices, nos inquiétudes presque palpables, nos mains moites et nos coeurs serrés.

Entrée à Lariboisière. La beauté de la majestueuse cour intérieure nous étreint et semble avoir été bâtie pour nous apaiser. Sur la gauche, une simple entrée comme toutes les autres; une porte à double battants fermés sur un couloir anonyme, desinfirmières souriantes et affairées.

Dans la salle d’attente, sagement assis, une femme d’âge mûr accompagnée d’un homme et une jeune femme seule, effacée. Debout une jeune fille voilée.
Qui sont-ils venus voir? Un père, une mère, un fils, un mari, un enfant? Quelles sont leurs tristes histoires? Un sourire fugace passe sur un visage.

SONNEZ – ATTENDEZ UNE INFIRMIERE
VISITE DE 14h30 à 15h00...
tracking img