ma vie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2496 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
 Jules Vallès
Jules Vallès (nom de plume de Jules Louis Joseph Vallez)1, né au Puy-en-Velay (Haute-Loire) le 11 juin 1832, mort à Paris le 14 février 1885 est un journaliste, écrivain et homme politique français d'extrême gauche.
Fondateur du journal Le Cri du Peuple, il fait partie des élus de la Commune de Paris en 1871. Condamné à mort, ildoit s'exiler à Londres de 1871 à 1880.
Sommaire
[masquer]
1 Biographie
1.1 Enfance et formation
1.2 1848 : première expérience révolutionnaire
1.3 Le Bachelier
1.4 L'Insurgé
1.4.1 1871 : La Commune de Paris
1.4.2 Exil
2 Œuvre
3 Bibliographie
4 Notes et références
5 Liens externes
Biographie[modifier le code]
Jules Vallès a écrit une trilogie romanesque largementautobiographique centrée autour d'un personnage que Vallès nomme Jacques Vingtras : le premier tome s'appelle L'Enfant ; l'auteur évoque sa jeunesse entre un père professeur et une mère fille de paysans, période de sa vie qu'il présente comme pauvre (au moins pour la partie consacrée au Puy) et malheureuse. Les tomes suivants sont Le Bachelier et L'Insurgé. On peut reprendre ces titres pour présenter labiographie de Jules Vallès, même si l'adéquation n'est pas totale entre la vie (racontée) de Jacques Vingtras et celle (réelle) de Jules Vallès. On peut y remarquer l'absence de faits importants et le fait que sa sœur n'y est pas évoquée.
Enfance et formation[modifier le code]
Jules Vallès est le troisième enfant de Jean-Louis Vallez et de Julie Pascal ; il apparaît comme « Louis Jules Valles »2 àl'état-civil.
Son père, ayant obtenu son baccalauréat en 1826, travaille d'abord comme maître d'école à l'Institut des sourd-muets du Puy, puis, à partir de 1833, comme maître d'études au collège royal du Puy, mais il est congédié quelques années et ne reprend ce travail qu'en 1839. En 1840, il est nommé maître de 7e au collège royal de Saint-Étienne.
En 1839, Jules entre en 8e au collège du Puy,et en 1840, au collège de Saint-Étienne où il restera de la 7e à la 3e.
Louis Vallez prépare l'agrégation de grammaire et est admissible en 1845. Il est alors nommé professeur au Collège royal de Nantes. Il sera reçu à l'agrégation en 1847. Jules Vallès entre donc au collège de Nantes, de nouveau en 3e3, et se trouve en classe de rhétorique en 1847-1848. Il semble, d'après ses ouvrages L'Enfantet Le Bachelier, que ses relations avec ses parents, surtout avec son père, ont été assez conflictuelles. Jules a des opinions socialistes, à tendance anarchiste, voire proudhoniste. Son père ne partage pas ses idées et de plus voudrait garder son emploi de fonctionnaire qu'il pourrait perdre si son fils se montrait trop hostile aux bonapartistes et à Napoléon III.
1848 : première expériencerévolutionnaire[modifier le code]
À partir de février 1848, Jules Vallès participe activement aux événements révolutionnaires (qui font du « collège royal » un « lycée national »). Le 26 février, il participe à une manifestation républicaine dans le centre-ville et le 27 assiste à la plantation d'un arbre de la liberté sur la place Royale (rebaptisée « place de l'Égalité ») aux côtés de son amiCharles-Louis Chassin. Début mars, celui-ci fonde le Club républicain de la Jeunesse de Bretagne et Vendée, qui organise une manifestation pour l'abolition de l'esclavage. Le club est cependant surtout consacré à la réflexion et ne se réunit que le jeudi et le dimanche. Fin mars, les dirigeants du club rencontrent le Commissaire de la République, Maunoury ; celui-ci leur explique que la meilleure choseà faire pour un jeune républicain, c'est d'étudier avec assiduité. Vallès estime que c'est une réponse de pion4. En recrutant des élèves d'autres établissements de la ville, Jules Vallès réussit à devenir président du club, dans une perspective plus révolutionnaire que celle de Chassin. Il propose un programme radical : suppression du baccalauréat, des examens, « liberté absolue de l'enfance...
tracking img