Mac mahon

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (583 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Edme Patrice Maurice, comte de Mac-Mahon, duc de Magenta, prince de Solférino est né le 13 juin 1808 au château de Sully, près d'Autun.

1825-1827 Patrice de Mac-Mahon est élève de l'écolemilitaire de Saint-Cyr.
1830 Patrice de Mac-Mahon participe à l'expédition d'Alger.
1833 il est nommé capitaine.
1836 il est nommé aide de camp du duc de Nemours, second fils de Louis-Philippe.
1837 Le 13octobre il est blessé, lors de la prise de Constantine.
1845 il est nommé colonel.
1848 il estnommé général de brigade.
1854 Le 14 mars, Patrice de Mac-Mahon épouse, Elisabeth de la Croix deCastries.
1855 Le 8 septembre lors de la guerre de Crimée, il prend le bastion de Malakoff .
1856 Napoléon III le nomme sénateur de l'Empire.
1858 Patrice de Mac-Mahon est nommé commandant supérieur desforces de terre et de mer en Algérie.
1859 Le 4 juin en Italie, il remporte la victoire de Magenta contre les Autrichiens. Napoléon III le fait maréchal et duc de Magenta.
1861 Le 18 octobre, ilreprésente la France au couronnement de Guillaume 1er de Prusse.
1864 Il retourne en Algérie dont il devient gouverneur général.
1870 Le 23 juillet il prend le commandement du 1er corps de l'armée duRhin.
1870 Les 4 et 6 août, il est battu à Wissembourg et Fröschwiller.
1870 Le 1er septembre, il est battu à Sedan et fait prisonnier par les Prussiens, il sera libéré le 15 mars 1871.
1871Patrice de Mac-Mahon est nommé à la tête de l'armée versaillaise, il réprime la Commune de Paris.
1873 Le 24 mai connu pour ses opinions légitimistes, il est élu président de la République, à la suite dela démission de Thiers, dans l'attente d'une restauration de la monarchie. Le duc de Broglie, vice-président du Conseil et en charge des Affaires étrangères, forme un gouvernement dit d'ordre moral.1873 Le comte de Chambord, chef des légitimistes, confirme sa fidélité au drapeau blanc et son refus du régime parlementaire.
1873 L'assemblée fixe la durée du mandat présidentiel à 7 ans, le fameux...
tracking img