Macbeth

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 24 (5931 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
http://lecasnard.free.fr/martial/spip.php?article512

PROFESSION DE FOI DU VICAIRE SAVOYARD (Résumé et citations) de Jean-Jacques Rousseau

Recueil de citations établi par Bernard Martial (professeur de lettres en CPGE)

(Voir II. TEXTE INTEGRAL)

I. RESUME et CITATIONS sur le thème du MAL
(Références des éditions : numéros des paragraphes (§943-1098 : éditions GF à partir de la page345), numéros des pages (p. 51 à 96, édition GF n°1448)
[943 :] N’attendez de moi ni discours savant, ni profond raisonnement, ni tentative d’argumentation ou de conviction, juste du bon sens, le goût de la vérité, la simplicité du cœur et le droit à l’erreur. J’ai le même intérêt que vous. : « Si je me trompe, c’est de bonne foi ; cela suffit pour que mon erreur ne me soit point imputée à crime :quand vous vous tromperiez de même, il y aurait peu de MAL à cela. » (51)
[944 :] Né pour être paysan, on me destinait à être prêtre. Ma préoccupation n’était pas la recherche du bien mais l’apprentissage servile de tout ce qui était nécessaire pour être prêtre. Je ne mesurais pas la difficulté de cette promesse de ne pas « être » homme (exigence du célibat). (51)
[945 :] La conscience est-ellel’ouvrage des préjugés ? Elle s’obstine plutôt à suivre l’ordre de la nature contre les lois des hommes. On a peu de remords à suivre ce que la nature nous permet/prescrit. Vivez encore tant qu’elle n’a pas éveillé vos sens. On offense la nature en lui résistant. (52)
[946 :] J’ai promis de ne point profaner, selon mes vœux, la sainte institution du mariage, de ne pas céder aux tentations ou de lesmasquer par des sophismes. (52)
[947 :] Cette résolution et mes scrupules me perdirent : chassé pour expier le scandale (il faut parfois aggraver la faute pour échapper au châtiment). (52)
[948 :] Remise en question de toute ma conception du bien et des valeurs : réduit à ne savoir plus quoi penser, au point où vous en êtes vous-même. Mon incrédulité, formée sur le tard fut plus difficile àdétruire. (52-53)
[949 :] J’étais dans les dispositions de doute requises par Descartes pour la recherche de la vérité : un état pénible où seuls les vices et la paresse nous laissent. J’étais pressé d’en sortir. (53)
[950 :] Je méditais sur le sort des mortels laissés sans repère, pressé de trouver le chemin de la vérité. (53)
[951 :] « Quoique j’aie souvent éprouvé de plus grands MAUX » je n’aijamais eu une vie aussi pénible qu’en ces temps de doute. Je n’ai trouvé aucune certitude sur les causes de mon être et les règles de mes devoirs. (53)
[952 :] Impossibilité de souscrire au scepticisme : une philosophie trop violente pour l’esprit humain qui aime mieux se tromper que de ne rien croire. (53)
[953 :] Embarrassé par cette Eglise qui décide de tout : le rejet de quelques décisionsabsurdes oblige au rejet de l’ensemble y compris de ce qui est bon. (53)
[954 :] Consultation des philosophes : tous fiers, affirmatifs, dogmatiques. Forts et unis dans la destruction mais peu convaincants dans la démonstration. Pas le meilleur moyen de sortir de l’incertitude. (54)
[955 :] Causes de cette diversité de sentiments : 1 L’insuffisance de l’esprit humain, 2. L’orgueil. Ignorance desprincipes de la finalité de cette machine et de nous-mêmes. Nous prenons notre imagination pour de l’intelligence et avec elle nous nous frayons un chemin, refusant d’admettre que nous ne maîtrisons pas tout. (54)
[956 :] Les philosophes ne s’intéressent pas tant à la vérité qu’à se singulariser. Pour cela, ils sont prêts au mensonge, à tromper. Quitte à penser systématiquement le contraire, parprincipe. (54-55)
[957 :] Première conclusion : borner mes recherches à ce qui m’importe de savoir immédiatement et accepter d’ignorer le reste. (55) [958 :] Abandon des philosophes qui me tourmentent avec mes doutes sans les résoudre au profit de la lumière intérieure qui m’égarera et me dépravera moins. (55)
[959 :] Examen de toutes les opinions qui m’ont entraîné depuis ma naissance :...
tracking img