Macbeth

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1603 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Il est né au début de l'an 1000 (l'endroit est encore à vérifier). il fut général de l'armée du roi Duncan. Il décida un jour d'assasiner ce dernier en 1040 afin de prendre sa place en tant que roi. On dit que Duncan ne s'occupait pas de son pays et il le laissait au mains des brigans et dans la pauvreté. Macbeth règna durant 17 ans et fut un très bon roi dont personne ne se plaignit. Il avaitune raison valide d'accèder au trône et tuait ses rivaux sur le champ de bataille et non dans la chambre à coucher! On dit qu'il fut un roi très généreux, il a bien règné et il a aussi fait un pelerinage à Rome. Sur son chemin il donnait de l'argent aux pauvres. Il fut tué en 1057 par Malcom Canmore, le fils de Duncan qui devint Malcom III et aussi le nouveau roi. Macbeth, ainsi que sa victimeDuncan, est enterré dans un cimetierre de l'ile de Iona, Lieu où sont enterré quelque 50 rois. Cet endroit est appellé Ridge of Kings.
Les Macbeth de Moray sont la branche principale du cla
[14:00:59] >> n; il y a aussi des liens familiaux avec les Bethune et les Beaton. Ils ont aussi probablement un lien avec les Melvin ou les Beattie.

> Historique de la pièce de Shakespeare :

La pièce deShakespeare dite
"La pièce écossaise"

Shakespeare écrivit cette pièce en 1606 pour le roi Jacques 1er (qui, semble-t'il, n'aima pas du tout.)qui avait accédé au trône en 1603. Macbeth fut joué à la cour en 1606 dans le cadre des réjouissances organisées pour le roi Christian du Danemark. La pièce fut jouée pour le grand public au Théatre du Globe pour la première fois en 1611. Macbeth s'inscrittard dans la carrière de Shakespeare, qui avait alors plus de 40 ans et avait déjà composé les grandes tragédies, comme Hamlet, Le roi Lear et Othello ainsi que de nombreuses comédies et pièces historiques.
Macbeth est une des pièces les plus fortes et les plus fascinante de Shakespeare. Elle s'est même value le titre de "La pièce écossaise" puisque chez les supersticieux, la seule mention de sonnom po
[14:00:59] >> rte malheur.
Pour écrire cette pièce, Shakespeare s'est inspiré de la chronique d'Écosse de Holinshed (1570-1587), qui rapporte des faits historiques du XIe siècle.

> La Malédiction :

Étrangement, une malédiction semble avoir frappé cette pièce. Si on en croit la légende, la malédiction vient du conciliabule tenu par les trois sorcières. On prétend que Shakespeare, pourécrire ce dialogue, s'inspira de véritables incantions vouant ainsi à jamais la pièce au malheur.

En 1606, lors de la toute première performance, un des jeunes acteurs meurt et c'est Shakespeare lui-même qui doit le remplacer.

En 1613, au Théatre du Globe, le feu s'y déclara. Tous les décors, costumes et accessoirs de Macbeth disparurent dans l'incendie.

En 1703, Macbeth était àl'affiche à Covent Garden, lorsque l'Angleterre subit la plus terrible tempête de mémoire d'homme. Des pluies diluviennes et des vents d'une violence inouïe firent des centaines de victimes et firent aussi des gros dégâts. Le port d
[14:00:59] >> e Bristol fut pratiquement détruit. Certains moralistes de l'époque prétendirent que l'ouragan était une manifestation de Dieu choqué par la malveillance deMacbeth et qui voulait lui donner un châtiment.

Lors d'une autre représentation dans un autre théâtre Londonien en 1731, une querelle éclata dans le public et dégénéra. S'ensuivit une bagarre au cours de laquelle le théatre fut presque entièrement saccagé.

En automne 1808, Covent Garden ouvrit la saison avec Macbeth. Moins d'un mois plus tard le théatre était la proie des flammes: vingt-troispersonnes y périrent et d'irremplaçables manuscrits et partitions furent détruit.

Au fil des années les catastrophes se sont accumulées: les acteurs étaient victimes d'accidents, tombaient malades ou mourraient, la mise en scène allait de travers et le public lui-même semblait parfois touché par la prétendue malédiction.

En 1849, lors d'une représentation à New-York, la querelle qui couvait...
tracking img