Machiavel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2380 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche de lecture

1/ Nicolas Machiavel est né en 1469 à Florence. Malgré une petite origine sociale, il entre en 1498 au service de la République florentine. Il remplira alors des fonctions administratives et diplomatiques ; ce qui l’amènera à prendre conscience des réalités politiques de l’époque en Europe. Ses missions diplomatiques notamment en France ou en Allemagne vont lui apporter uneexpérience dans les systèmes politiques gouvernant différents pays. Il va alors se forger sa propre opinion à savoir qu’il faudrait que l’Etat puisse faire preuve d’adaptation face aux évènements plutôt que d’aucun pré visionnement et d’une inflexibilité.

2/ La thèse de l’auteur dans le premier texte nous dit qu’« il est beaucoup plus sur de se faire craindre qu’aimer, quand on doit renoncer àl’un des deux » (l.3,4), autrement dit si il faut choisir, il vaut mieux que le prince ( en tant que représentant du pouvoir) soit craint plutôt qu’aimer car de la crainte émane la peur et ce sentiment lui assure alors la sécurité.

Machiavel commence par poser le problème dont il est question dans le texte à savoir si il vaut mieux « être aimé que craint, ou craint qu’aimé » (l.1,2) autrement ditpour garantir son pouvoir faut-il jouer sur la peur ou la reconnaissance. En donnant sa thèse comme quoi même si « les deux seraient nécessaires » (l.2) il est préférable de privilégier la crainte, il répond à la question initiale. La difficulté de rassembler à la fois l’amour des hommes et leurs craintes a donc entrainé l’auteur a choisir entre les deux sentiments. Il va tenter d’expliquer sonchoix. Effectivement, selon Machiavel, les hommes sont en majorité «ennemis des coups » et « amis des pécunes » (l.5,6), c’est-à-dire que « tant que (…) leur intérêt » (l.6) est soutenu, « ils sont tout à toi » (l.6)et alors « t’offrent leur sang, leur fortune » (l.7) car en échange ils sont protégés du besoin mais dès que le besoin apparait, les hommes « se révoltent » (l.8). La justification del’auteur nous prouve donc que les hommes réagissent favorablement au pouvoir car ils suivent leurs « raisons particulières » et non la « Raison universelle ». Ils se comportent bien car le Prince peut leur apporter des choses utiles à la réalisation de leurs envies et de leurs besoins et non parce qu’ils comprennent que le pouvoir est là pour établir l’ordre et pour les aider. Malgré que parfois ilpuisse y avoir certains problèmes, comme par exemple dans le cas où il y aurai moins à manger pendant une période, les gens vont s’en prendre au pouvoir alors que celui-ci ne sera responsable de rien et que cette disette pourra être la conséquence de mauvaises conditions climatiques, ce qui serait totalement indépendant de la volonté du pouvoir. Après avoir expliqué comment les hommes réagissent faceau Prince selon leurs intérêts, l’auteur va nous montrer ce qui se passe si un pouvoir décide d’être aimé plutôt que d’être craint. Un Prince qui prend cette décision, ne se fit alors qu’« entièrement [aux paroles] » (l.9) de ses sujets. Or nous avons déjà vu que les hommes écoutent, en général, que leurs propres intérêts et sont « ingrats, changeants, simulateurs et dissimulateurs » (l.5). LePrince qui alors se retrouve dans cette situation devient « nu et condamné » (l.9,10), autrement dit il se trouve complètement désarmé et enfermé dans un Etat où règne le chaos puisque les hommes ne craignant aucune répression peuvent alors agir sans tenir compte des lois quelles soient judiciaires ou morales. Le pouvoir qui cherche à se faire aimer et non à se faire craindre ne peut donc pass’imposer lorsqu’il le faut, il ne se fait pas respecter car personne ne voit en lui le détenteur d’un pouvoir légitime. Les hommes pensent alors pouvoir le contrôle sur eux-mêmes et ne devoir de compte à personne. Maintenant que Machiavel nous a montré ce que la seule recherche de l’amour de son peuple peut provoquer, il nous explique en quoi l’amitié et la crainte sont différentes et répond...
tracking img