Macro-economie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 37 (9213 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
ÉLÉMENTS DE MACROÉCONOMIE
tegueu leopold

Introduction

L'objectif de ces éléments de macroéconomie est de fournir une description des grandes variables macroéconomiques du système productif et de leurs interactions en économie libérale. C'est une base nécessaire pour comprendre les phénomènes économiques, et plus spécifiquement la faible croissance et le sous-emploi important queconnaissent nombre de pays. C'est un objectif difficile, parce que la connaissance économique dont on dispose aujourd'hui paraît insuffisante pour expliquer ces mauvais fonctionnements et leur trouver une solution. Des écoles existent qui professent des théories différentes, qui divergent presque dès leurs prémisses. Il y a là une différence avec le savoir de nombre d’autres disciplines scientifiques quitrès généralement sont dotées d’une large base reconnue et acceptée par l'ensemble des écoles, les divergences se manifestant au-delà. L'exposition commence par définir les variables macroéconomiques et leurs relations immédiates, en partant de l’activité productrice des entreprises. Ces relations sont conformes à celles de la comptabilité nationale, et à ce titre elles constituent un fondementsolide pour l’examen des théories économiques. Suit l’exposé des principes de deux grandes traditions de la science économique, ceux de l'économie classique, et ceux de la théorie keynésienne. En dépit des erreurs qu'elles peuvent contenir, elles sont considérées comme valables par des fractions importantes de spécialistes. Connaître leurs argumentations permet de comprendre les débats économiquesactuels. Leur exposé est suivi d’une critique raisonnée. Leurs insuffisances conduisent à exposer en dernier lieu une troisième ligne de pensée qui renoue avec certain point de vue exprimé par de grands économistes du passé, mais

Éléments de macroéconomie

2

négligé dans la période contemporaine. Pour situer très brièvement ces trois lignes de pensée relatives aux questions de la croissanceet de l'emploi, l'économie classique considère que c'est l'épargne du public qui est le moteur de la croissance, la théorie keynésienne avance que c'est l'investissement des entreprises, et la troisième position que c'est la consommation. C'est un facteur de complication qu'en exposant les bases d'une discipline il faille dès l'abord faire part de divergences théoriques profondes. Et il est biensûr difficile lorsqu'on s'initie à un nouveau domaine de connaissances d'y trouver des théories qui s'affrontent dès leurs prémisses, mais y échapper n'est pas possible dans l'état présent des connaissances macroéconomiques.

1

Les principales variables macroéconomiques et leurs relations

L'initiation à la macroéconomie, objet de ce chapitre, se limite à l'étude du cas d'une économiesimplifiée de type libéral. Cette économie n'a pas de relations avec d'autres économies, on dit qu'elle est fermée. Les agents de l'économie sont constitués d'une part des entreprises et d'autre part du public qui comprend les ménages et les administrations. Les entreprises n'ont pour fonction que la production et la commercialisation de biens et services non financiers. Elles sont la propriété d'agents dupublic. L'exposé est centré sur les grandes variables de la production, exprimées en l'unité monétaire en vigueur dans cette économie. Quelques éléments sur la monnaie et le système bancaire sont aussi décrits, ceux qui sont nécessaires à la compréhension des relations entre les variables de la production. Cette initiation débute par l'énoncé d'une chaîne de relations entre variablesmacroéconomiques, relations qui constituent une base sûre de la macroéconomie, conforme à ce que serait la comptabilité nationale de cette économie simplifiée. Dans une économie fermée, pour tout intervalle de temps, les variables macroéconomiques relatives à cet intervalle vérifient les relations suivantes :

Éléments de macroéconomie

3

Investissement + Consommation

(1) =

Production nette...
tracking img