Macro

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5238 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Macroéconomie

18/01/11

Introduction :

Les dépenses des produits ont baissé ,la confiance des ménages a baissé de 8 points entre mai 2009 et mai 2010, l'inflation repart,quand l'inflation est de 2 elle est considérée comme bonne. On rentre dans une récession profonde à partir de 2008,véritable récession on frise la dépression économique.

Théorie des cycles : l'économie ne progressepas de façon linéaire donc ce qui nous intéresse c'est la tendance moyenne soit la croissance économique on a 4 phases :

-l'expansion: pas confondre avec la croissance tendance 2-3 ans ,surchauffe va engendrer une crise
-crise: pas confondre crise et récession = phase de retournement d'une crise -récession: peut devenir une crise si elle s'installe durablement reprise de l -reprise del'activité économique

IPI : indice de la proportion industrielle cet indice chute et PIB chute. L'état relance l'activité,on freine cette récession. Mais ce frein a des effets négatifs,il coute cher a l économie des déficits vont s'aggraver c'est le cout de sauvegarde.

Déficit budgétaire : déficit de l'état centrale
Déficit publique: déficit de l'état centrale et tous les déficits d'un pays= déficit de l état centrale +sécurité sociale + déficit des collectivitées territoriales.
Le déficit budgétaire engendre une dette publique.

Les caractéristiques de la conjoncture récente en France : le crédit est en panne à cause de la crise financière et de la crise immobilière, il est nécessaire a l' activité économique car sans crédit il n'y a pas d'investissements

Caractéristiques:le marche du travail se dégrade,on perd des emplois,le chômage touche d'abord les jeunes,l'emploi des jeunes devient un emploi précaire.
L'épargne va augmenter,typique des situations de crise = épargne de précaution.
Le commerce extérieur est déficitaire,ne peut pas soutenir la croissance
Les politiques économiques dans le cadre de l'UEM,sont contraintes par les critères du traité deMaastricht
Critères: déficit budgétaire doit être < ou= a 3% du PIB,la dette publique doit < ou = a 60%,l 'inflation doit < ou = a 2% et les taux d 'intérêt ne doit pas être trop faibles ou élevés.
La Banque Centrale Européenne contrôle le respect de ces contraintes pour maintenir la stabilité de la croissance

Bilan:
variables importantes : PIB,la consommation finale des ménages IPI=Indicede la production industrielle rattaché au PIB,
taux d 'ouverture: ce sont les X+M/2 divisé par PIB X 100
taux de couverture: rapport entre X/M
l'épargne,taux d'intéret ,les revenus ,le chômage,l'inflation,la croissance indiquée par le PIB ,les déficits,les politiques économiques,la démographie,le surplus de production.

Les libéraux séparent le monde de la monnaie du monde de l'éconréel=dichotomie entre la sphère monétaire et la sphère réelle

Sphère monétaire: permet de faire fonctionner l'économie réelle: il y a la monnaie= ce sont des pièces,billets,chèques=monnaie scripturale,carte bancaire=monnaie liquide et les placements monétaires= par exemple le livret A,le plan d 'épargne logement et bons du trésor
Tout ca c 'est la M3=monnaie usuelle + placements a court termeDifférent de la finance = long terme 7 ans et plus

Sphère réelle:
Le revenu provient du travail,du capital=participent a la création de la richesse=PIB
Y=C+S
PIB obtenu par la création de richesse,par les salariés,par les propriétaires du capital=ils gagnent un profit,mais l'État va prend de l'argent la dessus= impôts et cotisations,et il y a des préteurs = les banques= ils gagnent des intérêts,chacun a une rémunération. Pour réaliser de l'économie réelle on a besoin de monnaie.
De nombreux problèmes,vont intervenir: le chômage,l'inflation dirigée par la politique monétaire de la BCE ,la politique budgétaire

Grand problème: comment répartir la richesse entre les salaires et les profits,60% au salaire et le reste au profit.
Logique keynésienne: donner plus de revenus pour...
tracking img