Macro

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (493 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La crise est la conséquence du néo-libéralisme. La nationalisation des banques met fin au néo-libéralisme, à l’origine de la crise actuelle. L’activité économique devra se reposer sur des ressourcesréelles et non fictives à long terme

1) La crise financière actuelle trouve son origine dans le système de prêt américain : dans la plupart des cas, les crédits d’emprunt sont d’indexés sur lebien immobilier (motif de l’emprunt). Or, le secteur immobilier a subi une forte baisse. L’emprunt des particuliers s’en est donc trouvé très fragilisé.

2) Les ménages américains ont souscritsdes crédits subprimes de façon irresponsable : ses crédits à taux variables, étalés sur le long terme ont été accordés sans même avoir vérifié le revenu des ménages.

3) La titrisation a augmentéla diffusion de ces crédits dans le monde entier. La dépréciation du secteur de l’immobilier a surpris les banques et les agences de notation : la revente précipitée de ces crédits à créer un climat dedoute, personne ne sachant réellement la valeur des titres.

4) La valeur des titres échangés sur une place boursière dépend des agences de notation. Celles-ci ont été coupables d’avoirsurévalué certains titres. Lorsqu’elles ont réévaluées de nombreux titres jadis notées AAA, cela a rendu difficile leurs ventes et des banques ont soudainement eu besoin de rentrée d’argent liquide. Cela aconduit les banques centrales à intervenir d’urgence.

5) 2 facteurs vont creuser davantage la crise : d’un côté, les pertes liées aux non-remboursement des crédits contractés (à cause d’un tauxd’épargne nul aux Etats-Unis) ajoutés à celles des entreprises qui ne pourront pas rembourser leur prêt à cause d’une récession qui va s’installer ; de l’autre côté, des swaps, affaibli car disséminé dans lemonde entier

6) Par la passé, le système bancaire américain a montré ses limites quant à sa capacité à s’autoréguler : globalement c’est l’argent du contribuable qui a servi à résorber...
tracking img