Macroeconomie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3236 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
3. Macroéconomie

54

• • • • • • • •

3.1. PIB, chômage, inflation 3.2. Equilibres de plein emploi 3.3. Commerce international 3.4. Monnaie 3.5. Croissance, développement 3.6. Fluctuations macroéconomiques 3.7. Demande globale et inflation 3.8. Politique monétaire et budgétaire

55

3.1. PIB, chômage, inflation

56

Produit intérieur brut (PIB)
• Valeur monétaire du total desbiens et services produits pour la consommation finale à l’intérieur des frontières d’un pays au cours d’une certaine période de temps (en général un an)
– PIB réel = PIB nominal / Indice des prix – Produit intérieur net (PIN) = PIB – amortissements – Produit national: il comprend le revenu du travail et du capital des résidents obtenu à l’étranger, et exclut celui des nonrésidents réalisé dans lepays

57

Méthdes pour estimer le PIB (CN*)
• Optique de la production des biens finaux
– PIB = C + I + G + X – M
• C, consommation; I, investissement; G acquisitions publiques; X, exportations; M, importations

• Optique de la valeur ajoutée (VA)
– PIB = Somme des VA de toutes les entreprises
• VA = Recettes de l’entreprise – Coûts des biens intermédiaires

• Optique du revenu
–PIB = Salaires + Paiement des intérêts + Impôts indirects + amortissements + profits

Ø L’égalité entre la valeur de la production et la valeur du revenu dérive du flux circulaire de l’économie
58

* CN = comptabilité nationale

Limites de la CN
• Limites d’ordre conceptuel et statistique
– La CN recense des flux, pas des stocks
• Cf. aussi problème ressources naturelles épuisables

–Activités informelles (économie souterraine) pas prises en considération (etc.)

• Limites de la CN comme mesure de bien- être
– Biens non marchands et externalités pas pris en compte – PIB et autres indicateurs de la CN possèdent un intérêt essentiellement économique

• La CN décrit les réalités économiques (approche ex post, identités)
– Elle ne les explique pas (approche ex ante,fonctions)
59

PIB potentiel (de plein emploi)
• Il mesure le montant que pourrait produire l’économie si le travail était pleinement employé et si les machines et les bâtiments étaient utilisés dans des conditions normales
– Boom: forte fluctuation à la hausse
• Le PIB réel peut excéder le PIB potentiel

– Récession: forte fluctuation à la baisse
• Le PIB réel baisse pendant deux trimestresconsécutifs

– Dépression: profonde récession

• La différence entre le niveau effectif du PIB et sa valeur potentielle constitue une mesure importante des fluctuations
60

Chômage
• Plein emploi ≠ Zéro chômage • Chômage naturel
– Chômage saisonnier
• Bâtiment, agriculture, tourisme, …

– Chômage frictionnel
• Passage d’un emploi à un autre, ajustement

– Chômage structurel
• Dessecteurs ou régions en expansion vs. en contraction

• Chômage cyclique (préoccupation majeure en macro)
– Augmente en période de ralentissement – Baisse en période de prospérité

61

Inflation
• Inflation: augmentation du niveau général des prix
– Il ne suffit pas que le prix d’un seul bien augmente, il se peut que les prix relatifs changent – Voir notamment le rythme de l’augmentation desprix

• Victimes (pas exhaustif)
– Détenteurs de monnaie: l’argent liquide perd de sa valeur – Prêteurs d’argent: toute hausse de l’inflation implique un remboursement inférieur au montant prêté si les crédits ne sont pas (totalement) indexés

• Coût pour l’économie
– Lorsque le taux d’inflation est élevé (ex. 10% par mois), il provoque des distorsions dans l’allocation des ressources
•Temps passé à faire face au problème, risques, incertitudes, …

• Les coûts de la déflation (lecture Stiglitz/Walsh, 486)
62

Inflation: causes
• La demande: excès de demande globale par rapport à l’offre globale de l’économie (ex. hausse de la demande du reste du monde) • Les coûts: ex. matières premières
– Pas source d’inflation si les salaires augmentent à la suite de la croissance de...
tracking img