Madam bovary

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1852 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Université Azad islamique de Téhéran
Branche centrale
Facultulté des lettres et des langues étrangères

Les regards dans Madame Bovary
De Gustave Flaubert

Sous la direction de
Madame le docteur Fariba ACHRAFI

Préparé par
Anahita Ravanbakhsh

fevrier 2011
Les regards dans Madame Bovary

Contrairement au principe flaubertien de ne pas exprimer son opinion dans ses romans, lenarrateur de Madame Bovary émet fréquemment des regards évaluatifs sur les actes de ses personnages. Cela nous laisse déjà supposer un rapport fort embrouillé entre l’évaluation du narrateur et la signification du texte. Nous tenterons donc d’éclaircir ces relations complexes.
Dans ce roman dont le sous-titre est « Moeurs de province », le narrateur ne cesse d’émettre un jugement évaluatif sur lerapport des personnages avec l’outil, autrement dit, sur la performance technique des personnages. Cela nous invite à réfléchir sur l’évaluation de leur technicité.
1. Regard ambivalente de la technicité
A Yonville, c’est incontestablement le pharmacien qui entretient le meilleur rapport avec les objets. Homais est évalué positivement pour son savoir-faire en matière de production alimentaire.Le narrateur signale ses performances dans la fabrication de « quantité de confitures, vinaigres et liqueurs douces ». Le verbe typique — « excellait » – qui qualifie l’habileté technique déçoit discrètement « l’horizon d’attente » du lecteur dans la mesure où il ne s’agit pas de qualité, mais de quantité. Est-ce la compétence de pouvoir confectionner une grande quantité de produits alimentairesdont il s’agit ?
De même, Binet excelle dans la manipulation des outils :«Fort à tous les jeux de cartes, bon chasseur et possédant une belle écriture ».Il manipule excellemment les cartes, le fusil, le stylo et les cruchon». Ancien militaire devenu percepteur, il a la prétention d’être un artiste : il a « la jalousie d’un artiste et l’égoïsme d'un bourgeois ». N’annonce-t-il pas déjà les deuxcopistes flaubertiens (Bouvard et Pécuchet), curieux mélange entre le bourgeois et l’artiste ?
Le texte propose ainsi deux regars de la compétence technique autour d’objets de la vie quotidienne et bourgeoise à la campagne. Les deux personnages sont caractérisés par leur capacité technique.Si le portrait et l’évaluation se confondent,cela ne révèle-t-il pas la portée de la force évaluative entant qu’élément constituant du roman ?
Il n’en reste pas moins que cette évaluation semble demeurer provisoire, partielle et superficielle par rapport à la signification d’ensemble du texte.Au-delà de la surévaluation explicite, n’y a-t-il pas une autre évaluation implicite ?
En effet, le fait que le pharmacien est évalué positivement pour sa dextérité n’est pas globalement positif, d’autantplus que les dominos, la confiture, le vinaigre et la liqueur organisent un réseau d’objets insignifiants et provinciaux, du moins pour l’héroïne du roman. Il en va de même pour le percepteur. Bien que l’objet de sa technicité soit légèrement moins terre-àterre que celui de Homais, Binet n’est évalué positivement que pour son savoir-faire de bourgeois provincial. Tout cela renforce le climatd’ambivalence dans le domaine de l’évaluation du narrateur.
2. La technicité comme force organisatrice de la société
Plutôt que d’être un signe positif ou négatif, la dextérité ne représente-t-elle pas une appartenance totale à la société bourgeoise qui se caractérise regard par la compétence technique ?
Du fait qu’« un travail est toujours un programme, la sériation ordonnancée d’une série d’actesqui s’impliquent mutuellement»,non seulement accepter un travail mais aussi exceller dans une activité technique présupposent, du moins, une valorisation de ce travail.
Si la dextérité est étroitement liée avec l’engagement par rapport à une valeur sociale, elle fait surgir un autre aspect essentiel de la technicité. Ancrée dans le système social, cette dernière constitue le fondement même de...
tracking img