Madame Bovary dissertations Chapitre 7 partie 1

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (373 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 novembre 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
Une nature apaisée et sensuelle
La vie d'Emma est l'antithèse même de ses idéaux
Gustave Flaubert, écrivain du XIXème, est l’auteur de Madame Bovary. C’est de ce roman qu’est extrait le passageétudié.
Dans ce passage, Gustave Flaubert décrit, non sans ironie et sarcasme, les aspirations de son personnage à un idéal romantique. En effet, Emma Bovary est une jeune fille qui tente de fuirl’ennuyeuse réalité de sa vie de petite bourgeoise de province en s’évadant dans un monde peuplé de rêves. Dans l’extrait étudié, les clichés romantiques dont elle est imprégnée se heurtent à la réalité. Aucours de sa lune de miel, déjà, sa désillusion pointe

[...] Dans des chaises de poste, sous des stores de soies bleues, on monte au pas des routes escarpées, écoutant la chanson du postillon, qui serépète dans la montagne avec les clochettes des chèvres et le bruit sourd de la cascade. Cet extrait est très représentatif et illustre bien chacune des figures de style citées particulièrementl’énumération et l’accumulation. On retrouve aussi dans le texte le cliché de l’homme romantique idéal. Un être qui, pour être à la hauteur du décor dans lequel il évolue, se doit d’arborer une élégancearistocratique : un mari vêtu d’un habit de velours noir à longues basques, et qui porte des bottes molles, un chapeau pointu et des manchettes Avec lui, on partage l’amour courtois en bâtissant un avenirseuls et les doigts confondus, on regarde les étoiles en faisant des projets La relation sensuelle et charnelle n’est que suggérée par l’effleurement des doigts. [...]


[...] Les mots luimanquaient donc, l’occasion, la hardiesse Il lui est plus facile de penser que le bonheur pousse ailleurs, qu’elle en est privée par une sorte de hasard malencontreux que d’affronter la médiocrité de sa vie.Elle se met elle-même dans la situation d’un personnage romantique au destin mélancolique. Alors que Flaubert emploie l’imparfait pour dépeindre la situation objective et cruelle de Madame...