Madame bovary, passage page 264

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (288 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Première partie il y a une conversation entre Emma et Rodolphe.
Emma demande toujours si il l’aime, car elle ne veut pas savoir l’incertitude
Rodolphe faitune blague, Emma pleure, il doit la consoler. Emma l’aime tant er doit entendre qu’il l’aime. Emma est follement amoureuse de Rodolphe, tellement amoureuse quesa fait peur à Rodolphe, car les hommes n’aiment pas autant que les femmes. Peut être que sont amour et trop grand pour être réel. Elle est trop dans un mondedifférent, et ne peut plus en sortir, elle ne peut plus se lasser de Rodolphe. C’est amour est le remplacement de ce que Charles ne peut pas lui donner. Emmane voit pas que Rodolphe ne l’aime pas.
Les sentiments ne sont pas sur le même niveau. Emma et Rodolphe arrivent a exprimer le même amour, mais les sentimentsne sont pas toujours les mêmes. Les sentiments sont l’opposé.
Anaphore quand on répète toujours la même chose en début de phrase. –tu, tu, tu, tu, tu. 11points exclamation!
Lèvres libertines -> femmes qui veulent que le sexe
Lèvres vénales -> femmes intéressé que par l’argent
Un narrateur qui intervientindirectement.
Calembour : jeu de mots qui consiste à employer des mots homophones et de sens différents à des fins humoristiques.
Champs lexicaux du maître et del’esclave.
Emma est encore plus cliché que les autres femmes de Rodolphe.
Il est plein de pratique, mais sa pratique fait qu’il ne réalise pas les vraissentiments d’Emma. Il ne croit pas qu’elle est sincère. Rodolphe, à force d’avoir beaucoup de femmes, il rabat tout. (Je t’aime est que 10% vrais dans ses yeux)
tracking img