Madame bovary symbolique fenetre et jardin

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2708 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I. Enoncé :
Le jardin (évolution dégradation : portée symbolique)
La fenêtre (frontière, lisière entre le dedans et le dehors, l’espace du confinement et celui de l’évasion possible vers un « ailleurs »).
Repérez, classez, mettez en rapport, analysez, commentez.
II.Introduction :
L’œuvre de Flaubert, Madame Bovary est composée de descriptions minutieuses et précises des paysages et despassages. Ces descriptions sont en faveur et dépendent de la psychologie des personnages. La campagne, est décrite à travers des couleurs, des odeurs et des sons. Certains lieux sont plus présents et importants que d’autres. Par exemple, le jardin représente à certain moment l’existence d’Emma, c'est-à-dire sa liaison avec Rodolphe. La fenêtre joue aussi un rôle important dans la vie d’Emma. Ainsi,sur la base de certains lieux, nous allons tenter de repérer, classer, analyser et commenter ces différents paysages en définissant leurs portées symboliques.
III. Développement :
Le jardin :
Le jardin, ce terrain généralement clos est le symbole du paradis. Le paradis terrestre de la genèse était un jardin. Dans l’œuvre de Flaubert, le jardin de la maison du couple Bovary représentedifférentes choses. Afin d’étudier et commenter cet espace de facon précise dans le roman, il est important de faire une distinction entre le jardin de Tostes et celui de Yonville.
Penchons nous tout d’abord sur le jardin de Tostes. On peut observer une dégradation dans sa description. Dans les deux extraits suivant, la description du jardin d’Emma à Tostes est divergente.
1er extrait : « Le jardin, pluslong que large, allait, entre deux murs de bauge couverts d’abricots en espalier, jusqu’à une haie d’épines qui le séparait des champs. Il y avait au milieu un cadran solaire en ardoise, sur un piédestal de maçonnerie ; quatre plates-bandes garnies d’églantiers maigres entouraient symétriquement le carré plus utile des végétations sérieuses. Tout au fond, sous les sapinettes, un curé de plâtrelisait son bréviaire. » (I, ch.5, p.44)
2ème extrait : « Les jours qu’il faisait beau, elle descendait dans le jardin. La rosée avait laissé sur les choux des guipures d’argent avec de longs fils clairs qui s’étendaient de l’un à l’autre. On n’entendait pas d’oiseaux, tout semblait dormir, l’espalier couvert de paille et la vigne comme un grand serpent malade sous le chaperon du mur, où l’on voyait,en s’approchant, se traîner des cloportes à pattes nombreuses. Dans les sapinettes, près de la haie, le curé en tricorne qui lisait son bréviaire avait perdu le pied droit et même le plâtre, s’écaillant à la gelée, avait fait des gales blanches sur sa figure. » (I, ch.9, p.81)
Dans le premier extrait, Emma est indifférente à son nouveau statut de femme mariée. Elle n’a aucune opinionparticulière sur ses nouveaux lieux d’habitations On ressent ceci, à travers la neutralité de la description du jardin. Toutefois, dans le deuxième extrait, qui correspond à la période durant laquelle Emma a commencé à regretter amèrement son mariage avec Charles Bovary, le jardin devient un endroit de négligence, de maladie et d’affaiblissement. Ainsi, on peut affirmer que dans l’œuvre de Flaubert, lesdescriptions dépendent de la psychologie des personnages. Dans ces deux extraits, ce n’est pas le mariage qui a changé mais plutôt Emma et sa façon de voir les choses. De plus, on observe le début de la dégradation du curé de plâtre. Ce curé, est le symbole du mariage d’Emma et de Charles et en même temps de la détérioration de leur religion. La première fois qu’Emma observe le jardin, elle remarquele curé de plâtre lisant la bible. Avec le temps, il commence à s’écailler et ceci indique la démoralisation et la fragilité de son mariage avec Charles. L’arrivée à Yonville avec la chute et la destruction du curé de plâtre, annonce la fin de son mariage avec Charles ainsi que le malheureux sort qui lui est réservé. « Puis, que de choses endommagées ou perdues dans le transport de Tostes à...
tracking img